Quantifier et classer les comportements individuels en fonction de leur empreinte carbone respective

Une revue de littérature (1) a quantifié et classé les réductions d’empreinte carbone par personne associée aux comportements individuels dans le domaine du transport, de l’alimentation, du logement et d’une série d’autres comportements.

Pour l’alimentation, les 3 comportements ayant, dans l’ordre, une réduction d’empreinte carbone la plus marquée sont liées à la réduction ou l’arrêt de la consommation de viande. L’adoption d’un régime alimentaire végétarien, végétarien ou méditerranéen entraîne des réductions d’empreinte carbone par personne annuelle comprise entre 2,1 et 0,4 tCO2eq par personne.

Pour les comportements liés au transport, vivre sans voiture était associé à une médiane de réduction de 2 tCO2eq. Réaliser moins d’un vol annuel long ou moyen-courrier entraîne une médiane de réduction comprise entre 1,7 et 0,6 tCO2eq. Parmi les comportements liés au logement, les plus intéressants en termes de réduction d’empreinte carbone étaient la consommation d’électricité d’origine renouvelable et l’isolation (1,6 et 0,6 tCO2eq).

Parmi les autres comportements examinés, un seul se détachait réellement en termes de réduction de l’empreinte : ne pas avoir d’animal de compagnie (médiane de 0,3).

Les auteurs soulignent qu’il y a d’énormes variations dans les réductions potentielles d’empreinte carbone par personne en fonction du niveau de vie, des lieux étudiés, du niveau de développement du pays et aussi du mix énergétique de celui-ci. Ainsi certains comportements devraient être ciblés plus particulièrement dans certaines zones géographiques. Par exemple, les bénéfices de la réduction drastique de l’utilisation de l’avion présenté plus haut seraient beaucoup plus importants en Australie ou en Nouvelle-Zélande en comparaison à l’Union Européenne (voir graphique ci-dessous).

1. Ivanova D, Barrett J, Wiedenhofer D, Macura B, Callaghan M, Creutzig F. Quantifying the potential for climate change mitigation of consumption options. Environ Res Lett. 2020 Aug 20;15(9):093001.

COVID and physical exercise, physical activity : a rapid classification of published articles (reviews)

A (too) long list of position papers, commentaries, letters to editors has been published. I also identified 5 reviews of literature.

All references cited in previous articles are available in a bibtex file.

Reviews

  • Arora, T., & Grey, I. (2020). Health behaviour changes during COVID-19 and the potential consequences: A mini-review. Journal of Health Psychology, 25(9), 1155–1163. https://doi.org/10.1177/1359105320937053
  • Bentlage, E., Ammar, A., How, D., Ahmed, M., Trabelsi, K., Chtourou, H., & Brach, M. (2020). Practical Recommendations for Maintaining Active Lifestyle during the COVID-19 Pandemic: A Systematic Literature Review. International Journal of Environmental Research and Public Health, 17(17). https://doi.org/10.3390/ijerph17176265
  • da Silveira, M. P., da Silva Fagundes, K. K., Bizuti, M. R., Starck, É., Rossi, R. C., & de Resende E Silva, D. T. (2020). Physical exercise as a tool to help the immune system against COVID-19: an integrative review of the current literature. Clinical and Experimental Medicine. https://doi.org/10.1007/s10238-020-00650-3
  • Khoramipour, K., Basereh, A., Hekmatikar, A. A., Castell, L., Ruhee, R. T., & Suzuki, K. (2020). Physical activity and nutrition guidelines to help with the fight against COVID-19. Journal of Sports Sciences, 1–7. https://doi.org/10.1080/02640414.2020.1807089
  • Mukona, D. M., & Zvinavashe, M. (2020). Self- management of diabetes mellitus during the Covid-19 pandemic: Recommendations for a resource limited setting. Diabetes & Metabolic Syndrome, 14(6), 1575–1578. https://doi.org/10.1016/j.dsx.2020.08.022
  • Rahmati-Ahmadabad, S., & Hosseini, F. (2020). Exercise against SARS-CoV-2 (COVID-19): Does workout intensity matter? (A mini review of some indirect evidence related to obesity). Obesity Medicine, 19, 100245. https://doi.org/10.1016/j.obmed.2020.100245

Position papers or Letter to editors

  • Ahmed, I. (2020). COVID-19 – does exercise prescription and maximal oxygen uptake (VO2 max) have a role in risk-stratifying patients? Clinical Medicine (London, England). https://doi.org/10.7861/clinmed.2020-0111
  • Amatriain-Fernández, S., Gronwald, T., Murillo-Rodríguez, E., Imperatori, C., Solano, A. F., Latini, A., & Budde, H. (2020). Physical Exercise Potentials Against Viral Diseases Like COVID-19 in the Elderly. Frontiers in Medicine, 7, 379. https://doi.org/10.3389/fmed.2020.00379
  • Amekran, Y., & El Hangouche, A. J. (2020). Coronavirus disease (COVID-19) and the need to maintain regular physical activity. The Journal of Sports Medicine and Physical Fitness. https://doi.org/10.23736/S0022-4707.20.11524-X
  • Beran, D., Aebischer Perone, S., Castellsague Perolini, M., Chappuis, F., Chopard, P., Haller, D. M., Jacquerioz Bausch, F., Maisonneuve, H., Perone, N., & Gastaldi, G. (2020). Beyond the virus: Ensuring continuity of care for people with diabetes during COVID-19. Primary Care Diabetes. https://doi.org/10.1016/j.pcd.2020.05.014
  • Burtscher, J., Burtscher, M., & Millet, G. P. (2020). Jumping at the opportunity: Promoting physical activity after COVID-19. Scandinavian Journal of Medicine & Science in Sports, 30(8), 1549–1550. https://doi.org/10.1111/sms.13744
  • Carvalho, V. O., & Gois, C. O. (2020). COVID-19 pandemic and home-based physical activity. The Journal of Allergy and Clinical Immunology. In Practice. https://doi.org/10.1016/j.jaip.2020.05.018
  • Chen, P., Mao, L., Nassis, G. P., Harmer, P., Ainsworth, B. E., & Li, F. (2020). Coronavirus disease (COVID-19): The need to maintain regular physical activity while taking precautions. Journal of Sport and Health Science, 9(2), 103–104. https://doi.org/10.1016/j.jshs.2020.02.001
  • Crisafulli, A., & Pagliaro, P. (2020). Physical activity/inactivity and COVID-19. European Journal of Preventive Cardiology, 2047487320927597. https://doi.org/10.1177/2047487320927597
  • Damiot, A., Pinto, A. J., Turner, J. E., & Gualano, B. (2020). Immunological Implications of Physical Inactivity among Older Adults during the COVID-19 Pandemic. Gerontology, 1–8. https://doi.org/10.1159/000509216
  • Denay, K. L., Breslow, R. G., Turner, M. N., Nieman, D. C., Roberts, W. O., & Best, T. M. (2020). ACSM Call to Action Statement: COVID-19 Considerations for Sports and Physical Activity. Current Sports Medicine Reports, 19(8), 326–328. https://doi.org/10.1249/JSR.0000000000000739
  • Diamond, R., & Byrd, E. (2020). Standing up for health – improving mental wellbeing during COVID-19 isolation by reducing sedentary behaviour. Journal of Affective Disorders, 277, 12312. https://doi.org/10.1016/j.jad.2020.07.137
  • Dwyer, M. J., Pasini, M., De Dominicis, S., & Righi, E. (2020). Physical activity: Benefits and challenges during the COVID-19 pandemic. Scandinavian Journal of Medicine & Science in Sports, 30(7), 1291–1294. https://doi.org/10.1111/sms.13710
  • Fallon, K. (2020). Exercise in the time of COVID-19. Australian Journal of General Practice, 49. https://doi.org/10.31128/AJGP-COVID-13
  • Füzéki, E., Groneberg, D. A., & Banzer, W. (2020). Physical activity during COVID-19 induced lockdown: recommendations. Journal of Occupational Medicine and Toxicology (London, England), 15, 25. https://doi.org/10.1186/s12995-020-00278-9   
  • Gao, Z., Lee, J. E., McDonough, D. J., & Albers, C. (2020). Virtual Reality Exercise as a Coping Strategy for Health and Wellness Promotion in Older Adults during the COVID-19 Pandemic. Journal of Clinical Medicine, 9(6). https://doi.org/10.3390/jcm9061986
  • Harrington, D. M., & O’Reilly, M. (2020). The reimagination of school-based physical activity research in the COVID-19 era. PLoS Medicine, 17(8), e1003267. https://doi.org/10.1371/journal.pmed.1003267

COVID-19 and physical activity: a rapid classification of published articles (methods)

Playing with Pubmed and the following search equations to update my course, I found more than 150 published articles (2020/09/02): (« physical activity »[Title/Abstract]) AND (COVID[Title/Abstract]) and (« physical exercise »[Title/Abstract]) AND (COVID[Title/Abstract]).

I propose a rapid classification of references based on the methodological characteristics: interventional investigations, device measured physical activity during the COVID lockdown, and Mental health – Quality of life measures, physical activity and COVID

Interventional investigations – Physical exercise and COVID

  • Ding, D., Cruz, B. del P., Green, M. A., & Bauman, A. E. (2020). Is the COVID-19 lockdown nudging people to be more active: a big data analysis. British Journal of Sports Medicine. https://doi.org/10.1136/bjsports-2020-102575
  • Jeong, H.-C., Lee, E.-J., Youn, H.-S., & So, W.-Y. (2020). Development and Implementation of a “Music Beeps” Program to Promote Physical Fitness in Adolescents. International Journal of Environmental Research and Public Health, 17(17). https://doi.org/10.3390/ijerph17176148
  • Quinn, L., Macpherson, C., Long, K., & Shah, H. (2020). Promoting Physical Activity via Telehealth in People With Parkinson Disease: The Path Forward After the COVID-19 Pandemic? Physical Therapy. https://doi.org/10.1093/ptj/pzaa128

Device measured physical activity during the COVID lockdown

  • Di Sebastiano, K. M., Chulak-Bozzer, T., Vanderloo, L. M., & Faulkner, G. (2020). Don’t Walk So Close to Me: Physical Distancing and Adult Physical Activity in Canada. Frontiers in Psychology, 11, 1895. https://doi.org/10.3389/fpsyg.2020.01895
  • Hemphill, N. M., Kuan, M. T. Y., & Harris, K. C. (2020). Reduced Physical Activity During COVID-19 Pandemic in Children With Congenital Heart Disease. The Canadian Journal of Cardiology, 36(7), 1130–1134. https://doi.org/10.1016/j.cjca.2020.04.038
  • Huckins, J. F., daSilva, A. W., Wang, W., Hedlund, E., Rogers, C., Nepal, S. K., Wu, J., Obuchi, M., Murphy, E. I., Meyer, M. L., Wagner, D. D., Holtzheimer, P. E., & Campbell, A. T. (2020). Mental Health and Behavior of College Students During the Early Phases of the COVID-19 Pandemic: Longitudinal Smartphone and Ecological Momentary Assessment Study. Journal of Medical Internet Research, 22(6), e20185. https://doi.org/10.2196/20185
  • Pépin, J. L., Bruno, R. M., Yang, R.-Y., Vercamer, V., Jouhaud, P., Escourrou, P., & Boutouyrie, P. (2020). Wearable Activity Trackers for Monitoring Adherence to Home Confinement During the COVID-19 Pandemic Worldwide: Data Aggregation and Analysis. Journal of Medical Internet Research, 22(6), e19787. https://doi.org/10.2196/19787
  • Sassone, B., Mandini, S., Grazzi, G., Mazzoni, G., Myers, J., & Pasanisi, G. (2020). Impact of COVID-19 Pandemic on Physical Activity in Patients With Implantable Cardioverter-Defibrillators. Journal of Cardiopulmonary Rehabilitation and Prevention, 40(5), 285–286. https://doi.org/10.1097/HCR.0000000000000539
  • Tison, G. H., Avram, R., Kuhar, P., Abreau, S., Marcus, G. M., Pletcher, M. J., & Olgin, J. E. (2020). Worldwide Effect of COVID-19 on Physical Activity: A Descriptive Study. Annals of Internal Medicine. https://doi.org/10.7326/M20-2665
  • Vetrovsky, T., Frybova, T., Gant, I., Semerad, M., Cimler, R., Bunc, V., Siranec, M., Miklikova, M., Vesely, J., Griva, M., Precek, J., Pelouch, R., Parenica, J., & Belohlavek, J. (2020). The detrimental effect of COVID-19 nationwide quarantine on accelerometer-assessed physical activity of heart failure patients. ESC Heart Failure. https://doi.org/10.1002/ehf2.12916

Mental health – Quality of life measures, physical activity and COVID

  • Callow, D. D., Arnold-Nedimala, N. A., Jordan, L. S., Pena, G. S., Won, J., Woodard, J. L., & Smith, J. C. (2020). The Mental Health Benefits of Physical Activity in Older Adults Survive the COVID-19 Pandemic. The American Journal of Geriatric Psychiatry: Official Journal of the American Association for Geriatric Psychiatry. https://doi.org/10.1016/j.jagp.2020.06.024
  • Diamond, R., & Waite, F. (2020). Physical activity in a pandemic: A new treatment target for psychological therapy. Psychology and Psychotherapy. https://doi.org/10.1111/papt.12294
  • Duncan, G. E., Avery, A. R., Seto, E., & Tsang, S. (2020). Perceived change in physical activity levels and mental health during COVID-19: Findings among adult twin pairs. PloS One, 15(8), e0237695. https://doi.org/10.1371/journal.pone.0237695
  • Jacob, L., Tully, M. A., Barnett, Y., Lopez-Sanchez, G. F., Butler, L., Schuch, F., López-Bueno, R., McDermott, D., Firth, J., Grabovac, I., Yakkundi, A., Armstrong, N., Young, T., & Smith, L. (2020). The relationship between physical activity and mental health in a sample of the UK public: A cross-sectional study during the implementation of COVID-19 social distancing measures. Mental Health and Physical Activity, 19, 100345. https://doi.org/10.1016/j.mhpa.2020.100345
  • Khan, A. H., Sultana, M. S., Hossain, S., Hasan, M. T., Ahmed, H. U., & Sikder, M. T. (2020). The impact of COVID-19 pandemic on mental health & wellbeing among home-quarantined Bangladeshi students: A cross-sectional pilot study. Journal of Affective Disorders, 277, 121–128. https://doi.org/10.1016/j.jad.2020.07.135
  • Lesser, I. A., & Nienhuis, C. P. (2020). The Impact of COVID-19 on Physical Activity Behavior and Well-Being of Canadians. International Journal of Environmental Research and Public Health, 17(11). https://doi.org/10.3390/ijerph17113899
  • López-Bueno, R., Calatayud, J., Ezzatvar, Y., Casajús, J. A., Smith, L., Andersen, L. L., & López-Sánchez, G. F. (2020). Association Between Current Physical Activity and Current Perceived Anxiety and Mood in the Initial Phase of COVID-19 Confinement. Frontiers in Psychiatry, 11, 729. https://doi.org/10.3389/fpsyt.2020.00729
  • Pieh, C., Budimir, S., & Probst, T. (2020). The effect of age, gender, income, work, and physical activity on mental health during coronavirus disease (COVID-19) lockdown in Austria. Journal of Psychosomatic Research, 136, 110186. https://doi.org/10.1016/j.jpsychores.2020.110186
  • Schuch, F. B., Bulzing, R. A., Meyer, J., Vancampfort, D., Firth, J., Stubbs, B., Grabovac, I., Willeit, P., Tavares, V. D. O., Calegaro, V. C., Deenik, J., López-Sánchez, G. F., Veronese, N., Caperchione, C. M., Sadarangani, K. P., Abufaraj, M., Tully, M. A., & Smith, L. (2020). Associations of moderate to vigorous physical activity and sedentary behavior with depressive and anxiety symptoms in self-isolating people during the COVID-19 pandemic: A cross-sectional survey in Brazil. Psychiatry Research, 292, 113339. https://doi.org/10.1016/j.psychres.2020.113339
  • Slimani, M., Paravlic, A., Mbarek, F., Bragazzi, N. L., & Tod, D. (2020). The Relationship Between Physical Activity and Quality of Life During the Confinement Induced by COVID-19 Outbreak: A Pilot Study in Tunisia. Frontiers in Psychology, 11, 1882. https://doi.org/10.3389/fpsyg.2020.01882
  • Wang, X., Lei, S. M., Le, S., Yang, Y., Zhang, B., Yao, W., Gao, Z., & Cheng, S. (2020). Bidirectional Influence of the COVID-19 Pandemic Lockdowns on Health Behaviors and Quality of Life among Chinese Adults. International Journal of Environmental Research and Public Health, 17(15). https://doi.org/10.3390/ijerph17155575
  • Zhou, J., Yuan, X., Qi, H., Liu, R., Li, Y., Huang, H., Chen, X., & Wang, G. (2020). Prevalence of depression and its correlative factors among female adolescents in China during the coronavirus disease 2019 outbreak. Globalization and Health, 16(1), 69. https://doi.org/10.1186/s12992-020-00601-3

COVID-19 and physical activity: a rapid classification of published articles (participants)

Playing with Pubmed and the following search equations to update my course, I found more than 150 published articles (2020/09/02): (« physical activity »[Title/Abstract]) AND (COVID[Title/Abstract]) and (« physical exercise »[Title/Abstract]) AND (COVID[Title/Abstract]).

I propose a rapid classification of references based on the participants characteristics: children/teenager, students, adults with chronic diseases, and adults with diabetes.

Children/adolescent – Physical activity and COVID

  • Chen, P., Mao, L., Nassis, G. P., Harmer, P., Ainsworth, B. E., & Li, F. (2020). Returning Chinese school-aged children and adolescents to physical activity in the wake of COVID-19: Actions and precautions. Journal of Sport and Health Science, 9(4), 322–324. https://doi.org/10.1016/j.jshs.2020.04.003
  • Fernandez-Del-Valle, M., Donadio, M. V. F., & Pérez-Ruiz, M. (2020). Physical exercise as a tool to minimize the consequences of the Covid-19 quarantine: An overview for cystic fibrosis. Pediatric Pulmonology. https://doi.org/10.1002/ppul.25041
  • Guerrero, M. D., Vanderloo, L. M., Rhodes, R. E., Faulkner, G., Moore, S. A., & Tremblay, M. S. (2020). Canadian children’s and youth’s adherence to the 24-h movement guidelines during the COVID-19 pandemic: A decision tree analysis. Journal of Sport and Health Science, 9(4), 313–321. https://doi.org/10.1016/j.jshs.2020.06.005
  • Harrington, D. M., & O’Reilly, M. (2020). The reimagination of school-based physical activity research in the COVID-19 era. PLoS Medicine, 17(8), e1003267. https://doi.org/10.1371/journal.pmed.1003267
  • Hemphill, N. M., Kuan, M. T. Y., & Harris, K. C. (2020). Reduced Physical Activity During COVID-19 Pandemic in Children With Congenital Heart Disease. The Canadian Journal of Cardiology, 36(7), 1130–1134. https://doi.org/10.1016/j.cjca.2020.04.038
  • Margaritis, I., Houdart, S., El Ouadrhiri, Y., Bigard, X., Vuillemin, A., & Duché, P. (2020). How to deal with COVID-19 epidemic-related lockdown physical inactivity and sedentary increase in youth? Adaptation of Anses’ benchmarks. Archives of Public Health = Archives Belges De Sante Publique, 78, 52. https://doi.org/10.1186/s13690-020-00432-z
  • Mitra, R., Moore, S. A., Gillespie, M., Faulkner, G., Vanderloo, L. M., Chulak-Bozzer, T., Rhodes, R. E., Brussoni, M., & Tremblay, M. S. (2020a). Healthy movement behaviours in children and youth during the COVID-19 pandemic: Exploring the role of the neighbourhood environment. Health & Place, 65, 102418. https://doi.org/10.1016/j.healthplace.2020.102418
  • Mitra, R., Moore, S. A., Gillespie, M., Faulkner, G., Vanderloo, L. M., Chulak-Bozzer, T., Rhodes, R. E., Brussoni, M., & Tremblay, M. S. (2020b). Healthy movement behaviours in children and youth during the COVID-19 pandemic: Exploring the role of the neighbourhood environment. Health & Place, 65, 102418. https://doi.org/10.1016/j.healthplace.2020.102418
  • Moore, S. A., Faulkner, G., Rhodes, R. E., Brussoni, M., Chulak-Bozzer, T., Ferguson, L. J., Mitra, R., O’Reilly, N., Spence, J. C., Vanderloo, L. M., & Tremblay, M. S. (2020). Impact of the COVID-19 virus outbreak on movement and play behaviours of Canadian children and youth: a national survey. The International Journal of Behavioral Nutrition and Physical Activity, 17(1), 85. https://doi.org/10.1186/s12966-020-00987-8
  • Ruíz-Roso, M. B., de Carvalho Padilha, P., Matilla-Escalante, D. C., Brun, P., Ulloa, N., Acevedo-Correa, D., Arantes Ferreira Peres, W., Martorell, M., Rangel Bousquet Carrilho, T., de Oliveira Cardoso, L., Carrasco-Marín, F., Paternina-Sierra, K., Lopez de Las Hazas, M.-C., Rodriguez-Meza, J. E., Villalba-Montero, L. F., Bernabè, G., Pauletto, A., Taci, X., Cárcamo-Regla, R., … Dávalos, A. (2020). Changes of Physical Activity and Ultra-Processed Food Consumption in Adolescents from Different Countries during Covid-19 Pandemic: An Observational Study. Nutrients, 12(8). https://doi.org/10.3390/nu12082289
  • Shahidi, S. H., Stewart Williams, J., & Hassani, F. (2020). Physical activity during COVID-19 quarantine. Acta Paediatrica (Oslo, Norway: 1992). https://doi.org/10.1111/apa.15420
  • Zhou, J., Yuan, X., Qi, H., Liu, R., Li, Y., Huang, H., Chen, X., & Wang, G. (2020). Prevalence of depression and its correlative factors among female adolescents in China during the coronavirus disease 2019 outbreak. Globalization and Health, 16(1), 69. https://doi.org/10.1186/s12992-020-00601-3

COVID-19 and physical activity: a rapid classification of published articles (countries)

Playing with Pubmed and the following search equations to update my course, I found more than 150 published articles (2020/09/02): (« physical activity »[Title/Abstract]) AND (COVID[Title/Abstract]) and (« physical exercise »[Title/Abstract]) AND (COVID[Title/Abstract]).

I propose a rapid classification of references by countries. I added international investigations. The top 6 countries were : Italia (10), Canada (7), US, China, Spain (4) and Brazil (3).

Countries – Physical activity, lockdown and COVID

Australia

  • Gallo, L. A., Gallo, T. F., Young, S. L., Moritz, K. M., & Akison, L. K. (2020). The Impact of Isolation Measures Due to COVID-19 on Energy Intake and Physical Activity Levels in Australian University Students. Nutrients, 12(6). https://doi.org/10.3390/nu12061865
  • Stanton, R., To, Q. G., Khalesi, S., Williams, S. L., Alley, S. J., Thwaite, T. L., Fenning, A. S., & Vandelanotte, C. (2020). Depression, Anxiety and Stress during COVID-19: Associations with Changes in Physical Activity, Sleep, Tobacco and Alcohol Use in Australian Adults. International Journal of Environmental Research and Public Health, 17(11). https://doi.org/10.3390/ijerph17114065

Austria

Pieh, C., Budimir, S., & Probst, T. (2020). The effect of age, gender, income, work, and physical activity on mental health during coronavirus disease (COVID-19) lockdown in Austria. Journal of Psychosomatic Research, 136, 110186. https://doi.org/10.1016/j.jpsychores.2020.110186

Bangladesh

Khan, A. H., Sultana, M. S., Hossain, S., Hasan, M. T., Ahmed, H. U., & Sikder, M. T. (2020). The impact of COVID-19 pandemic on mental health & wellbeing among home-quarantined Bangladeshi students: A cross-sectional pilot study. Journal of Affective Disorders, 277, 121–128. https://doi.org/10.1016/j.jad.2020.07.135

Belgium

Constandt, B., Thibaut, E., De Bosscher, V., Scheerder, J., Ricour, M., & Willem, A. (2020). Exercising in Times of Lockdown: An Analysis of the Impact of COVID-19 on Levels and Patterns of Exercise among Adults in Belgium. International Journal of Environmental Research and Public Health, 17(11). https://doi.org/10.3390/ijerph17114144

Brazil

  • Barone, M. T. U., Harnik, S. B., de Luca, P. V., Lima, B. L. de S., Wieselberg, R. J. P., Ngongo, B., Pedrosa, H. C., Pimazoni-Netto, A., Franco, D. R., Marinho de Souza, M. de F., Malta, D. C., & Giampaoli, V. (2020). The impact of COVID-19 on people with diabetes in Brazil. Diabetes Research and Clinical Practice, 166, 108304. https://doi.org/10.1016/j.diabres.2020.108304
  • de Oliveira Neto, L., de Oliveira Tavares, V. D., Schuch, F. B., & Lima, K. C. (2020). Coronavirus Pandemic (SARS-COV-2): Pre-Exercise Screening Questionnaire (PESQ) for Telepresential Exercise. Frontiers in Public Health, 8, 146. https://doi.org/10.3389/fpubh.2020.00146
  • Schuch, F. B., Bulzing, R. A., Meyer, J., Vancampfort, D., Firth, J., Stubbs, B., Grabovac, I., Willeit, P., Tavares, V. D. O., Calegaro, V. C., Deenik, J., López-Sánchez, G. F., Veronese, N., Caperchione, C. M., Sadarangani, K. P., Abufaraj, M., Tully, M. A., & Smith, L. (2020). Associations of moderate to vigorous physical activity and sedentary behavior with depressive and anxiety symptoms in self-isolating people during the COVID-19 pandemic: A cross-sectional survey in Brazil. Psychiatry Research, 292, 113339. https://doi.org/10.1016/j.psychres.2020.113339

Canada

  • Callow, D. D., Arnold-Nedimala, N. A., Jordan, L. S., Pena, G. S., Won, J., Woodard, J. L., & Smith, J. C. (2020). The Mental Health Benefits of Physical Activity in Older Adults Survive the COVID-19 Pandemic. The American Journal of Geriatric Psychiatry: Official Journal of the American Association for Geriatric Psychiatry. https://doi.org/10.1016/j.jagp.2020.06.024
  • Colley, R. C., Bushnik, T., & Langlois, K. (2020). Exercise and screen time during the COVID-19 pandemic. Health Reports, 31(6), 3–11. https://doi.org/10.25318/82-003-x202000600001-eng
  • Di Sebastiano, K. M., Chulak-Bozzer, T., Vanderloo, L. M., & Faulkner, G. (2020). Don’t Walk So Close to Me: Physical Distancing and Adult Physical Activity in Canada. Frontiers in Psychology, 11, 1895. https://doi.org/10.3389/fpsyg.2020.01895
  • Guerrero, M. D., Vanderloo, L. M., Rhodes, R. E., Faulkner, G., Moore, S. A., & Tremblay, M. S. (2020). Canadian children’s and youth’s adherence to the 24-h movement guidelines during the COVID-19 pandemic: A decision tree analysis. Journal of Sport and Health Science, 9(4), 313–321. https://doi.org/10.1016/j.jshs.2020.06.005
  • Lesser, I. A., & Nienhuis, C. P. (2020). The Impact of COVID-19 on Physical Activity Behavior and Well-Being of Canadians. International Journal of Environmental Research and Public Health, 17(11). https://doi.org/10.3390/ijerph17113899
  • Mitra, R., Moore, S. A., Gillespie, M., Faulkner, G., Vanderloo, L. M., Chulak-Bozzer, T., Rhodes, R. E., Brussoni, M., & Tremblay, M. S. (2020). Healthy movement behaviours in children and youth during the COVID-19 pandemic: Exploring the role of the neighbourhood environment. Health & Place, 65, 102418. https://doi.org/10.1016/j.healthplace.2020.102418
  • Moore, S. A., Faulkner, G., Rhodes, R. E., Brussoni, M., Chulak-Bozzer, T., Ferguson, L. J., Mitra, R., O’Reilly, N., Spence, J. C., Vanderloo, L. M., & Tremblay, M. S. (2020). Impact of the COVID-19 virus outbreak on movement and play behaviours of Canadian children and youth: a national survey. The International Journal of Behavioral Nutrition and Physical Activity, 17(1), 85. https://doi.org/10.1186/s12966-020-00987-8

Chilea

Reyes-Olavarría, D., Latorre-Román, P. Á., Guzmán-Guzmán, I. P., Jerez-Mayorga, D., Caamaño-Navarrete, F., & Delgado-Floody, P. (2020). Positive and Negative Changes in Food Habits, Physical Activity Patterns, and Weight Status during COVID-19 Confinement: Associated Factors in the Chilean Population. International Journal of Environmental Research and Public Health, 17(15). https://doi.org/10.3390/ijerph17155431

China

  • He, M., Xian, Y., Lv, X., He, J., & Ren, Y. (2020). Changes in Body Weight, Physical Activity, and Lifestyle During the Semi-lockdown Period After the Outbreak of COVID-19 in China: An Online Survey. Disaster Medicine and Public Health Preparedness, 1–6. https://doi.org/10.1017/dmp.2020.237
  • Wang, X., Lei, S. M., Le, S., Yang, Y., Zhang, B., Yao, W., Gao, Z., & Cheng, S. (2020). Bidirectional Influence of the COVID-19 Pandemic Lockdowns on Health Behaviors and Quality of Life among Chinese Adults. International Journal of Environmental Research and Public Health, 17(15). https://doi.org/10.3390/ijerph17155575
  • Zhang, Y., Zhang, H., Ma, X., & Di, Q. (2020). Mental Health Problems during the COVID-19 Pandemics and the Mitigation Effects of Exercise: A Longitudinal Study of College Students in China. International Journal of Environmental Research and Public Health, 17(10). https://doi.org/10.3390/ijerph17103722
  • Zhou, J., Yuan, X., Qi, H., Liu, R., Li, Y., Huang, H., Chen, X., & Wang, G. (2020). Prevalence of depression and its correlative factors among female adolescents in China during the coronavirus disease 2019 outbreak. Globalization and Health, 16(1), 69. https://doi.org/10.1186/s12992-020-00601-3

Czech Republic

Vetrovsky, T., Frybova, T., Gant, I., Semerad, M., Cimler, R., Bunc, V., Siranec, M., Miklikova, M., Vesely, J., Griva, M., Precek, J., Pelouch, R., Parenica, J., & Belohlavek, J. (2020). The detrimental effect of COVID-19 nationwide quarantine on accelerometer-assessed physical activity of heart failure patients. ESC Heart Failure. https://doi.org/10.1002/ehf2.12916

Voitures autonomes : des effets délétères sur l’activité physique?

Une étude a tenté de quantifier les impacts sur la santé et sur les émissions de carbone du possible développement des voitures connectées et autonomes à San Francisco (1).

La méthode utilisée dans cet article dépasse mon niveau de compétence mais les questions soulevées par celui-ci me semblent très intéressantes. En effet, en 2018 et 2019, la ville de Montréal a testé un système de véhicules autonomes collectifs non loin du stade olympique. J’ai pu à plusieurs reprises observer les occupants, et je m’interrogeais sur le possible impact négatif de cette initiative sur leur activité physique quotidienne.

Les auteurs souhaitaient estimer la direction et la magnitude des effets des voitures autonomes sur l’activité physique, le risque de blessures et les émissions de CO2 à une échelle régionale. L’article fait état de la littérature concernant les systèmes de voiture autonome connectée et différents indicateurs de santé (c-à-d, blessures, expositions polluants, activités physiques). Globalement très peu d’études ont porté leur intérêt sur les effets des voitures autonomes sur la santé. Les auteurs soulignent que le développement des voitures connectées augmente leur utilisation notamment par le temps libéré (à ne pas conduire) mais que les véhicules consommeraient moins d’énergie, diminueraient la congestion, et la pollution ville. La figure ci-dessous résume les liens entre véhicules autonomes et santé humaine.

Les auteurs utilisent le ‘Modèle d’impact santé-transport intégré’ pour estimer la demande de transport, le niveau d’activité physique, les émissions de CO2, et les risques de blessures. Leur modèle permet d’estimer:

  • une augmentation de 10 % des distances parcourues en voiture autonome,
  • associée à une diminution d’environ 11 % du transport actif et une réduction de 70 à 90 % des accidents.
  • Les voitures autonomes dans leur modèle consommaient de l’essence, mais le style de conduite et des performances moteur associées aux voitures autonomes pourraient engendrer une réduction de 20 à 30 % du CO2.

Les auteurs estiment que le nombre de morts évités liés aux accidents de la route pourrait être de l’ordre de 300 par an. En revanche, la réduction de l’activité physique pourrait avoir des impacts négatifs importants. Le nombre de morts annuels estimés serait compris entre 30 et 60, et l’espérance de vie corrigée sur l’incapacité de 700 à 900. Les auteurs explorent aussi d’autres scénarios. Ils estiment que les bénéfices de santé maximaux pourraient être retrouvés avec une augmentation de 50 % du transport actif dans leur modèle.

Comme souligné plus haut, il m’est difficile d’évaluer la qualité méthodologique de l’article. Cependant, sa lecture offre de nombreuses perspectives sur une vision systémique du développement des véhicules connectés autonomes. On pourrait s’interroger par exemple, sur d’autres effet rebonds : utilisation démesuré de données liées à la 5G, l’électrification des véhicules autonomes.

1. Pourrahmani E, Jaller M, Maizlish N, Rodier C. Health Impact Assessment of Connected and Autonomous Vehicles in San Francisco, Bay Area. Transp Res Rec. 2020 Aug 17;0361198120942749.

Quelle est la perception des empreintes carbones reliées aux comportements individuels ?

Une étude en ligne réalisée auprès d’un public adulte nord-américain examinait la capacité à correctement comprendre et gérer son empreinte carbone liée à ses comportements (‘carbon numeracy’, arithmétique carbone) (1).

La question de la réduction de l’empreinte carbone individuelle passe aussi par une modification profonde des comportements. Un précédent article abordait cette question. Or les précédentes études s’accordent sur le fait que les adultes (dans les pays occidentaux) investissent généralement des comportements ayant un faible impact en termes d’empreinte carbone (2).

Les répondants étaient interrogés sur les comportements ayant un impact carbone faible (<1 % de l’empreinte carbone personnelle) ou élevé (>5 % de l’empreinte carbone personnelle). On leur demandait de les classer par ordre d’importance. Le questionnaire en ligne comportait des questions ouvertes et fermées.

La figure ci-dessous représente les comportements les plus cités dans les questions ouvertes en fonction de l’orientation politique des répondants.

La seconde figure représente le classement des 15 actions de réduction empreinte carbone proposées. On peut clairement comparer l’impact perçu et impact réel de ces comportements.

Les répondants comprennent les impacts climatiques de l’utilisation de la voiture mais surestiment énormément l’impact d’autres comportements (exemple : utilisation de sacs réutilisables). De plus, il y a une sous-estimation très importante de l’impact des transports aériens (moins de 1 % des répondants proposaient cette solution) et de la consommation de viande.

Les résultats de cette étude soulignent un potentiel manque de compréhension de l’adéquation entre empreinte carbone des comportements individuels. Ces résultats sont d’autant plus alarmants que la moitié des répondants était des étudiants d’université.

Si les comportements individuels ne sont pas l’unique solution à la réduction des gaz à effet de serre, ils y participent. Les résultats de cette étude illustrent les besoins d’amélioration de la compréhension des enjeux liés au changement climatique dans la population générale.

1. Wynes S, Zhao J, Donner SD. How well do people understand the climate impact of individual actions? Clim Change [Internet]. 2020 Aug 6 [cited 2020 Aug 24]; Available from: https://doi.org/10.1007/s10584-020-02811-5

2. Gifford R. Environmental Psychology Matters. Annu Rev Psychol. 2014 Jan 3;65(1):541–79.

Impacts énergétiques et climatiques du télétravail : une revue systématique de la littérature

Le développement des technologies de la communication de l’information a grandement facilité le travail depuis chez soi. Une revue de littérature questionne l’état des connaissances sur les conséquences énergétiques du télétravail (article en accès libre) (1).

Le télétravail pourrait diminuer les émissions de gaz à effet de serre par une réduction des trajets et la consommation réduite d’énergie liée aux espaces de bureau. Les auteurs soulignent dans l’introduction une absence de consensus sur cette question. En effet, les gains pourraient atteindre une réduction de 77 % de consommation d’énergie primaire, d’autres études annoncent un pourcentage beaucoup plus faible, d’autres chercheurs concluent même à une augmentation de la consommation énergétique.

Les auteurs s’intéressaient aux études examinant une possible économie d’énergie liée au transport ou aux impacts indirects : transports non liés à l’emploi, transports au sein de son foyer, la taille et le taux d’occupation de son lieu de travail, et la localisation de son lieu de travail.

Les auteurs ont volontairement utilisé des critères d’inclusion plus larges que simplement les études qui s’intéressaient au transport afin de pouvoir contrôler les possibles effets rebonds du télétravail.

La réduction de consommation d’énergie liée au télétravail peut-être due à la réduction du transport lié au travail et donc de l’énergie utilisée, ainsi que de l’énergie utilisée sur le lieu du travail (climatisation, chauffage). En revanche, le télétravail peut aussi augmenter la consommation d’énergie par l’utilisation des données mais aussi des équipements de communication, une augmentation des déplacements non liés au travail, une consommation d’énergie plus élevée liée à l’alimentation du lieu de vie et enfin une augmentation des trajets réalisés par le foyer rendu possible par une disponibilité plus importante de la voiture.

Les auteurs ont identifié 39 études, dont 35 qui s’intéressaient au télétravail à domicile et 4 au télétravail depuis un espace dédié (télé-centre). Parmi les études inclus, 30 provenaient des États-Unis ou de l’Europe.

Des méthodes utilisées reposaient sur l’analyse de données d’enquête, la modélisation de scénario et l’évaluation de projet pilote de télétravail. Les auteurs classifiaient les études selon 4 périmètres (scope) d’impact possiblement étudié :

  • les transports liés au travail,
  • les transports non liés au travail,
  • la consommation d’énergie à domicile,
  • la consommation d’énergie au travail.

La quasi-totalité des études s’intéressait uniquement aux transports. Une seule étude se centrait sur les 4 périmètres d’impact énergétique. Les impacts du télétravail pouvaient être mesurés à travers différents indices comme le nombre de kilomètres réalisés par le véhicule ou la personne, le nombre de voyages, les minutes de congestion, la quantité d’énergie utilisée, ou les émissions de CO2.

La réduction du nombre de kilomètres réalisés avoisinait les 20 %, la réduction du nombre de voyages 30 %. Les auteurs insistent sur le fait que la majorité des études portent leur intérêt uniquement sur le transport et donc ne mesurent pas les possibles effets rebonds.

Si 70 % des études associent le télétravail une réduction de consommation d’énergie, 5 études avec une méthode plus rigoureuse suggèrent que les bénéfices énergétiques liés au télétravail pourraient être partiellement ou totalement gommés par des trajets plus longs les jours non travaillés. Les auteurs soulignent aussi que l’adoption de télétravail aurait pour conséquence à long terme d’agrandir la distance du travail lieu de vie, et donc de réduire les bénéfices énergétiques de celui-ci. De plus, 2 études anglaises et coréennes concluent que la fréquence d’utilisation de la voiture augmentent dans un foyer lorsqu’un membre de celui-ci devient télétravailleur.

Les auteurs soulignent que plus les études s’intéressaient à un périmètre large utilisation de l’énergie (présentés plus haut) plus les bénéfices énergétiques liés au télétravail été faibles, voire nuls. De plus les gains énergétiques liés au télétravail pouvaient varier en fonction du lieu géographique de l’étude, l’utilisation des nouvelles technologies et de la consommation de données.

1. Hook A, Court V, Sovacool BK, Sorrell S. A systematic review of the energy and climate impacts of teleworking. Environ Res Lett. 2020 Aug;15(9):093003.

Changement climatique et santé, des articles et ouvrages en Français ?

Les questions liées au changement climatique et à la santé en milieu francophone semblent prendre une place grandissante. A ma connaissance, le meilleur ouvrage disponible reste celui-ci: Changements climatiques et santé. Prévenir, soigner et s’adapter (1) Il est en lien direct avec le MOOC gratuit ayant le même titre.

Plus particulièrement plusieurs revues de médecine ont récemment publié des éditoriaux sur des questions diverses:

  •  l’empreinte carbone en oncologie (2)
  •  la question de l’enseignement du changement climatique en médecine (3)
  •  les risques associés au soins d’urgence (4)
  •  la promotion de la santé face au changement climatique (5)
  •  un appel et un argumentaire en faveur de la mobilisation des médecins anesthésistes-réanimateurs (6)

On retrouve aussi des textes dans la décennie abordant les lien entre allergies, pollinisation et changement climatique (7), ou décrivant une vision plus globale de la santé (accès ouvert) (8). Ces écrits restent difficilement accessibles (même via une bibliothèque universitaire). La vision défendue reste très occidentale, même si ma démarche n’est systématique, je ne connais, pour l’instant pas de travaux publiés venant d’Afrique par exemple. N’hésitez pas à partager les articles scientifiques francophones que vous connaissez.

  • 1. Bélanger D, Gosselin P, Bustinza R, Campagna C, Sant’Ana M. Changements climatiques et santé: prévenir, soigner et s’adapter. Québec: Presses de l’Université Laval; 2019. 213 p.
  • 2. Guillon S, Nguyen Ba E, Oufkir N, Hequet D, Rouzier R. Empreinte carbone et cancer : l’heure de la green oncology ? Bull Cancer (Paris). 2020 May 1;107(5):612–3.
  • 3. Brunet-Possenti F, Descamps V, Migeot V, Faye A, Vigoureux S. Vers un enseignement des enjeux climatiques dans les facultés de médecine? Presse Médicale Form. 2020
  • 4. Casalino E, Choquet C, Wargon M, Curac S, Duchateau F-X, Revue E, et al. Changement climatique : proposition d’une cartographie des risques pour la santé et la médecine d’urgence en France. Ann Fr Médecine Urgence. 2017 Feb;7(1):22–9.
  • 5. Netgen. Cobénéfices de la promotion de la santé sur le réchauffement climatique. L’exemple de l’alimentation et de la mobilité. Revue Médicale Suisse. 2020 [cited 2020 Jul 30].
  • 6. Muret J, Kelway C, Abback P, Belin M, Bonnet L, Chandler-Jeanville S, et al. Pourquoi les anesthésistes-réanimateurs doivent-ils se soucier du changement climatique ? Anesth Réanimation. 2020 Jan;6(1):7–10.
  • 7. Besancenot J-P, Thibaudon M. Changement climatique et pollinisation. Rev Mal Respir. 2012 Dec;29(10):1238–53.
  • 8. Netgen. Changement climatique et médecine : un horizon commun. Revue Médicale Suisse.

Psychologie de la santé et changement climatique

Cet article résume les principales idées présentées dans un commentaire que j’ai publié en 2019 (1) (accès libre). Ce commentaire défend l’idée que la psychologie de la santé, comme discipline scientifique, doit impérativement anticiper les conséquences négatives liées à l’anthropocène en aidant les individus, les communautés et les systèmes de santé à réaliser des efforts majeurs et à préparer des stratégies de réponse face aux conséquences du changement climatique.

L’anthropocène est un concept qui décrit une ère géologique nouvelle qui est déterminée par les effets de l’humanité sur la géologie et l’écologie. L’époque de l’anthropocène est caractérisée par des changements biophysiques majeurs dus à l’empreinte énergétique humaine qui dépasse les limites de l’écosystème planétaire.

Quelles sont les frontières de la psychologie de la santé à l’âge de l’anthropocène ?

La psychologie de la santé se ‘définit comme l’étude scientifique des processus psychologiques liés à la santé et aux soins’. Dans cette section, il est brièvement rappelé que la psychologie de la santé oscille entre une vision purement individuelle ou purement sociale. En conséquence, comme chercheurs dans le domaine de la psychologie la santé, nous devrions améliorer la compréhension des processus psychologiques liés aux conséquences directes ou indirectes du changement climatique sur la santé, mais aussi développer une compréhension de comment produire du changement social pour une meilleure santé et un meilleur environnement.

Quels sont les meilleurs comportements d’adaptation et d’atténuation pour la santé et l’environnement ?

Les comportements d’adaptation. Un nombre croissant d’études souligne que les manifestations actuelles du changement climatique influencent négativement la qualité de l’alimentation, la qualité du sommeil et augmente le risque de malnutrition de troubles mentaux et d’exacerbation des symptômes de maladies chroniques. Dans cette logique, la communauté de la psychologie de la santé doit identifier les stratégies efficaces déjà considérées comme efficaces pour traiter ces maux.

Les comportements d’atténuation. Si la réduction de la quantité de gaz à effet de serre ne repose majoritairement pas sur des comportements individuels (voir schéma ci-dessous) ils peuvent quand même avoir une influence non négligeable. Les comportements d’atténuation sont, dans le domaine de la psychologie, la catégorie de comportement associés à une diminution des gaz à effet de serre. Or les psychologues de l’environnement soulignent que la plupart des études se centrent majoritairement sur les comportements dits de d’atténuation, qui qu’en vérité, ont un faible impact sur les émissions (ex. zéro déchets). Ainsi pour les pays émettant le plus de gaz à effet de serre (USA, Chine, Russie, Brésil, Inde, Allemagne, Royaume-Uni, France, Indonésie, Canada), une série de comportements d’atténuation à haut impact a été identifiée : diminuer drastiquement la consommation de protéines animales, vivre sans voiture, avoir un seul enfant et réduire drastiquement l’utilisation de l’avion.

Comment aider les migrants environnementaux et les futurs réfugiés climatiques ?

Selon différentes sources, les projections de migration mondiale à l’intérieur d’un pays en 2050 devraient être de l’ordre de 200 millions. À l’échelle mondiale, c’est plus d’un milliard de personnes qui pourraient migrer. Le changement climatique entraîne des changements environnementaux progressifs mais aussi soudain. Cela a pour conséquence de forcer des migrants climatiques à quitter temporairement ou de manière permanente leur lieu de vie. Les mouvements de population à venir sont une somme de défis importantes pour la psychologie de la santé : la sous nutrition, les maladies transmissibles, l’accès à l’eau, l’accès à des soins de santé primaire et l’augmentation des risques de stress post-traumatique. Ici, la psychologie de la santé communautaire peut jouer un grand rôle en développant des stratégies de communication et d’interventions culturellement adaptées aux futurs réfugiés climatiques.

Comment développer des systèmes de soins plus résiliant et adaptés au changement climatique ?

Les systèmes de santé vont de manière graduelle être sollicités majoritairement du à l’augmentation de la fréquence des événements liés au changement climatique vague de chaleur, catastrophes naturelles, sécheresse. De plus l’empreinte carbone des systèmes de santé est loin d’être négligeable. Dans cette logique la psychologie de la santé, peut jouer un rôle en formant les futurs cliniciens sur les conséquences du changement climatique mais aussi l’accueil des futurs réfugiés.

En conclusion, les professionnels les étudiants et les chercheurs dans le domaine de la psychologie de la santé devraient :

  • inclure les comportements liés au changement climatique en priorité dans leurs études,
  • systématiquement présenter les conséquences du changement climatique pour la santé dans leur cours,
  • inclure les conséquences du changement climatique dans leurs modèles,
  • développer des collaborations avec les chercheurs en psychologie de l’environnement et participer à des projets interdisciplinaires,
  • se préparer à implémenter des interventions basées sur des données probantes pour faire face a des catastrophes naturelles, anticiper les transformations sociales dans les communautés
  • participer aux initiatives scientifiques transdisciplinaires.

L’ensemble des références utilisées pour les propos tenus ci-dessus sont disponibles dans le texte rédigé en anglais.

1. Bernard P. Health psychology at the age of Anthropocene. Health Psychol Behav Med. 2019 Jan 1;7(1):193–201.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search