Un guide pratique pour l'amélioration de la santé cardiovasculaire par l’exercice physique des adultes schizophrènes.

Une équipe québécoise mêlant psychiatres, chercheur en kinésiologie et médecins en soins métaboliques a récemment publié des recommandations pratiques d’utilisation de l’activité physique en prévention secondaire ou tertiaire des troubles cardiovasculaires chez les sujets touchés des troubles schizophréniques. Cette article est rédigé en français dans la revue Obésité (1).

En voici quelques extraits :

« Candidats : À qui s’adresse la stratégie ?

1) Individu ayant un diagnostic de psychose (ex. la schizophrénie ou maladie bipolaire psychotique), prenant de la médication antipsychotique et présentant un des critères du syndrome métabolique

OU prenant de la médication antipsychotique de novo (prévention)

2) Peut s’appliquer à tous (peu importe âge, sexe, etc.) sauf si contre-indications à l’exercice physique : maladie cardiovasculaire instable et mal contrôlée ou problème orthopédique.

« Programme d’exercice physique par intervalle recommandé dans la prise en charge des individus atteints de SCZ. Matériel requis : Tapis roulant (1er choix) ou vélo ou elliptique, moniteur de fréquence cardiaque (autant que possible). OBJECTIF : Entraînement aérobie par intervalles 2 fois /SEMAINE, 30 min / entraînement.

Échauffement : Basse intensité (i.e. marche) 50 à 65 % FC max ou Perception subjective (5 minutes) d’un effort léger selon échelle de Borg (peut tenir une conversation, perçu comme facile). »

Au de là, des argumentaires scientifiques sur les besoins d’intensité d’effort élevée par intervalle, et des limites factuelles sur lesquelles se basent les recommandations, les auteurs soulignent le point clé : « La motivation au cœur de l’intervention ». Ils proposent des pistes concrètes d’intervention motivationnelles.

« Correction par un professionnel de l’activité physique adaptée ou autre professionnel de l’entrainement au besoin »

« Discuter des attentes (ex. préférence homme/femme, conflits, manque d’affinités se sent jugé ou intimidé, etc.) »

« Stratégies cognitives de valorisation – Écoute / réassurance / validation – renforcement positif, normalisation »

1. Chalfoun C, Abdel-Baki A, Letendre E, Proulx C, Karelis AD. Amélioration de la santé cardiovasculaire par l’exercice physique chez les individus atteints de schizophrénie: un guide de pratique. Obésité. 5 juin 2014;1‑17.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.