La chirurgie bariatrique, de la magie pour l'activité physique ?

bunkAprès avoir traité de l’activité physique (AP) chez les candidats à une chirurgie bariatrique, posons-nous la question de l’après, du post-opératoire. On pourrait penser que l’opération entraine un déclic dans les habitudes des personnes, terme que l’on retrouve sous la forme de ‘teachable moment’ en anglais. Mais cela ne semble pas être le cas pour l’activité physique.
Chapman et al., (2014) ont demandé à 40 adultes australiens ayant subi une chirurgie bariatrique dans les 14 à 18 mois de porter deux accéléromètres durant 7 jours. La proportion de sédentarité, d’AP faible, modérée et élevée durant le temps d’éveil était la suivante : 72% ± 12%, 22% ± 9%, 5% ± 3% and 0% ± 0%. La moitié des moments de sédentarité était de plus de 30 minutes et plus de la moitié des temps liés à l’AP étaient de moins de 10 minutes.

Même si l’échantillon est peu important, il souligne que le changement de comportement ne semble pas être « naturel », « automatique » chez les personnes ayant reçu une chirurgie bariatrique. Un suivi spécifique pourrait faciliter un retour à un style de vie plus actif.Chapman 2014 Patterns of physical activity and sedentary behavior after bariatric

Chapman Naomi. Patterns of physical activity and sedentary behavior after bariatric surgery: An observational study. Surgery for Obesity and Related Diseases 10 (2014) 524–532. http://dx.doi.org/10.1016/j.soard.2013.10.012


Une réflexion sur « La chirurgie bariatrique, de la magie pour l'activité physique ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.