Un sous-type de dépression clinique répond mieux à l'exercice physique

Le dernier article présentait les définitions de deux sous-type de dépression, dont la dépression atypique. Rethorst et al. ont publié une analyse secondaire de l’essai clinique ‘TREAD’ (déjà présenté ici).

Ils concluent que les personnes diagnostiquées avec une dépression majeure, de sous-type ‘atypique’ répondent plus favorablement à un programme d’exercice physique aérobie équivalent à 150 minutes hebdomadaire durant 12 semaines.maxresdefault

Celles-ci représentaient 11% de l’échantillon. Cette information est la première du genre, à ma connaissance, et nécessite des réplications car la taille de l’échantillon est peu importante. En tout cas, cela offre de belles perspectives cliniques dans l’individualisation de l’exercice physique au niveau clinique.

Rethorst, C. D., Tu, J., Carmody, T. J., Greer, T. L., & Trivedi, M. H. (2016). Atypical depressive symptoms as a predictor of treatment response to exercise in Major Depressive Disorder. Journal of Affective Disorders, 200, 156–158. http://doi.org/10.1016/j.jad.2016.01.052



Cite this blog post
Bernard Paquito (2016, September 19). Un sous-type de dépression clinique répond mieux à l'exercice physique. AVUER. Retrieved April 20, 2024, from https://doi.org/10.58079/d4qw

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.