Activité physique, sédentarité et santé mentale des adultes canadiens

L’étude présentée dans cet article est le fruit d’un travail collectif et d’une première expérience d’analyse de données populationnelle [1]. L’étude a été dirigée par l’auteur du présent blogue. Nous avons utilisé les données de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé recueillies par Statistiques Canada. Tous les deux ans depuis 2007, une dizaine de points de collecte sont choisis au Canada afin d’interroger des adultes et enfants sur leur santé et de leur proposer de venir dans un laboratoire mobile afin de réaliser différents tests. Parmi eux, il leur est demandé de porter un accéléromètre durant 7 jours puis de le renvoyer la poste. Nous avons donc accès à des données de grande qualité et représentatives de la population canadienne.

Notre objectif était double : modéliser les relations entre activité physique et santé mentale auto-rapportée et comprendre comment ces relations pouvaient être impactées par la sédentarité. Les détails de l’étude sont présentés dans les diapositives ci-dessous.

Que retenir de nos analyses ?

  • Les associations sont majoritairement non-linéaires, la sédentarité influence les relations activité physique – santé mentale.
  • Pour une meilleure perception de la santé mentale chez les adultes canadiens
  • Toutes les minutes d’AP modérée/vigoureuse comptent jusque 50 min/jr
  • Chaque pas compte avec des « bénéfices » supérieurs à 5000/jr
  • Mêler AP légère et modérée/vigoureuse semble être associé à + de bénéfices

La limite majeure de notre étude est le devis transversal, ne permettant pas de d’exclure le biais de causalité inversée. Autrement dit, les messages clés issus de l’étude « vont dans les deux sens » : Bouger plus et s’asseoir moins pour une meilleure santé mentale (Warburton et al. 2016) OU Les adultes rapportant une meilleure santé mentale bougent plus et s’assoient moins.

L’étude a été publiée en anglais et demeure en accès libre.

1. Bernard P, Doré I, Romain A-J, Hains-Monfette G, Kingsbury C, Sabiston C. Dose response association of objective physical activity with mental health in a representative national sample of adults: A cross-sectional study. PLOS ONE. 2018;13: e0204682. doi:10.1371/journal.pone.0204682

 



Cite this blog post
Bernard Paquito (2019, February 25). Activité physique, sédentarité et santé mentale des adultes canadiens. AVUER. Retrieved June 20, 2024, from https://doi.org/10.58079/d4s0

2 thoughts on “Activité physique, sédentarité et santé mentale des adultes canadiens”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.