Changement climatique et santé: la convergence des risques (2)

Suite du résumé des faits saillants du dernier rapport du Lancet (1)

Un climat qui convient mieux aux maladies infectieuses

Depuis 1950, la transmission de la dengue a augmenté de 9 % pour le moustique Aedes aegypti et de 15 % pour le Aedes albopictus. Ces 5 dernières années, les conditions favorables pour la transmission de la malaria ont augmenté de 38 % et 150 % en Afrique et dans la région ouest du Pacifique.

La préparation face aux maladies transmises par les moustiques avait été améliorée dans quatre des six régions géographiques de l’organisation mondiale de la santé. Cependant, ces améliorations sont stoppées depuis 2016.

Sécurité alimentaire et sous nutrition

Le changement climatique risque d’exacerber les crises alimentaires actuelles en augmentant les températures et les phénomènes météorologiques majeurs. L’augmentation du niveau d’ozone affecte négativement les cultures, et l’augmentation de la température de la surface de l’eau ainsi que la détérioration des coraux affecte drastiquement l’alimentation issue de la mer. Pour la sécurité alimentaire terrestre, plus les céréales cultivées croient rapidement plus les quantités attendues sont faibles. Or ce phénomène s’accentue depuis les dernières décennies particulièrement pour le maïs, le blé et le soja. Pour l’alimentation issue de la mer, une proportion très importante de la population mondiale (particulièrement dans les pays en voie de développement) a pour source principale de protéines : le poisson. Or, une augmentation de la température de la surface de l’eau a été identifiée dans 46/64 zones depuis les années 2000. En conséquence, cela va participer à mettre en péril leur alimentation.

Augmentation du niveau de la mer

Sur la base de la distribution de la population mondiale en 2017,100 45 millions de personnes pourraient être exposés à une augmentation du niveau de la mer de 1 mètre. Pour une augmentation de 5 mètre, 565 millions de personnes pourraient être touchées. Les conséquences pour la santé seront dépendantes du niveau de préparation des pays et des migrations intra- et internationales.

Commentaire personnel : Étonnamment, cette section n’aborde pas la question de santé mentale. Les auteurs du rapport soulignent que c’est un défi important de mesurer la santé mentale dans de nombreux endroits. En effet, les troubles de santé mentales sont encore très stigmatisées et sous rapportés, il y a aussi de nombreuses compréhension différentes de ce qu’est le bien-être.

1. Watts N, Amann M, Arnell N, Ayeb-Karlsson S, Beagley J, Belesova K, et al. The 2020 report of The Lancet Countdown on health and climate change: responding to converging crises. The Lancet. 2021 Jan;397(10269):129–70.



Cite this blog post
Bernard Paquito (2021, February 3). Changement climatique et santé: la convergence des risques (2). AVUER. Retrieved March 5, 2024, from https://doi.org/10.58079/d4tj

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.