Comment montrer l’efficacité d’une intervention non médicamenteuse ? – Un congrès à venir !

Les lecteurs du blog auront noté que plusieurs des articles traitent des thérapies non médicamenteuses (Développement de la prescription de thérapeutiques non médicamenteuses validées: un rapport étonnant !Activité physique et millepertuis des candidats sérieux dans le traitement de la dépression). Plus largement, l’exploration de l’efficacité de de l’activité physique dans le cadre de la santé nourrit aussi les réflexions des thérapies non médicamenteuses.

Le laboratoire EPSYLON de l’Université de Montpellier (où j’effectue mon doctorat) organise un Congrès international, vendredi 5 avril 2013, Corum de Montpellier intitulé :

Comment montrer l’efficacité d’une intervention non médicamenteuse ?

Vous trouverez  Prog_congres EPSYLON

Un aperçu des invités à ne pas rater:

Jean Bourbeau, Professeur au Département de Médecine et au Département d’Epidémiologie et de Bio-statistiques à
l’Université McGill, Montréal, Canada

Bruno Falissard, Professeur de Bio-statistiques, Praticien Hospitalier, Directeur de l’Unité INSERM U669, Université Paris Sud

Lise Rochaix, Professeure des Universités en Sciences Econo-miques, Université Aix-Marseille 2, Responsable de la Commission d’évaluation économique et de santé publique à la Haute Autorité de Santé



Cite this blog post
Bernard Paquito (2012, June 26). Comment montrer l’efficacité d’une intervention non médicamenteuse ? – Un congrès à venir ! AVUER. Retrieved April 20, 2024, from https://doi.org/10.58079/d4mt

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.