Category Archives: Activité physique/Physical activity

Activité Physique et Schizophrénie- Revue Cochrane

Cochrane Collaboration a été créée en 1993 et son nom fait référence à l’épidémiologiste écossais Archie Cochrane. Cochrane Collaboration est une organisation internationale à but non lucratif.

Les Objectifs de la Cochrane Collaboration sont :

• Recueillir l’ensemble des informations sur l’efficacité des thérapeutiques et des stratégies thérapeutiques dans les différents domaines de la médecine

• Critiquer, trier et synthétiser ces informations

• Établir une banque de données des résultats de ces synthèses

• Diffuser ces synthèses et leurs messages aux prescripteurs (et aux divers intervenants institutionnels, enseignants, professionnels, agences) et également aux consommateurs des systèmes de santé.

Dans le domaine de l’activité physique, il en existe de nombreuses, et aussi dans le domaine de l’activité physique sur la santé mentale. Ce type de document est très fourni et accessible gratuitement sur le web. L’ensemble de ces revues sont rédigées par des experts indépendants et se basent uniquement des essais randomisés contrôlés (RCT) recensés.

Pour débuter, je vous présente une récente revue de Gorczynski et Faulkner de 2010 : Exercise for schizophrenia.

Après une importante revue de littérature, seulement 3 essais RCT ont été sélectionnés. Deux essais comparent l’AP aux soins standards (Beebe 2005 et Marzaloni 2008) et retrouvent une amélioration des symptômes négatifs mais peu effets sur les symptômes positifs. L’amélioration de la condition physique est retrouvée dans les deux groupes expérimentaux mais sans modifications de l’indice de masse corporelle (IMC).

La 3e étude de Duraiswamy (2007) sur 41 sujets, démontre un effet significatif du yoga sur la santé mentale générale et la qualité de vie.

En conclusion, les auteurs avouent un manque probant d’études comportant des échantillons importants et de meilleures descriptions des programmes d’AP effectués.

A la vue ce cette revue de littérature, il apparaît nécessaire de mettre en œuvre des études dans le domaine de l’AP et la schizophrénie, même avec de petits échantillons. On peut tout de même s’interroger sur la dernière étude, car nombreux sont les personnes schizophrènes qui supportent avec difficultés des activités physiques centrées sur soi et ses sensations corporelles.

Déficience intellectuelle et condition physique

Les sujets adultes déficients intellectuels (DI) présentent des taux de surpoids et d’obésité beaucoup plus important que la population générale (Bégarie et al. 2009). Cette population spécifique a, de plus, une condition physique plus faible (VO2 pic plus faible de 31% chez des jeunes adultes (Pitetti 1998)). Parmi ces sujets, les personnes trisomiques (T21) sont encore plus touchées, notamment les femmes trisomiques (Fernhall et al., 1996). Il apparait essentiel de proposer des programmes d’APA spécifiques, avec une intensité ciblée.

Le premier indicateur auquel on pense est la fréquence cardiaque, des travaux de Fernhall et al., (2001) ont mis à jour une équation spécifique pour calculer la fréquence cardiaque maximale chez les sujets DI

HRmax= 210-0.56 (âge)- 15.5 (T21)

Codage 2 pour T21–Codage 1 pour DI (Equation valable pour 8-46 ans)

Une meta-analyse de Dodd et al., (2005) sur les programmes d’AP aérobie chez les adultes T21 montre une efficacité pour l’amélioration du pic consommation d’oxygène, et la puissance maximum développée mais il n’y a aucun effet révélé sur la perte de poids.

Tests d’évaluation de la condition physique validé chez des sujets DI et T21
Test de course du 1,5 mile  => Equation de calcul de la VO2 pic= 49.9-1.0(x)

X= temps en minutes pour effectuer le test


Test de marche Rockport de 1 mile (Rintala et al., 1992)
Test de marche de 6 minutes (Vis et al;2009) (seulement T21)
Tests d’évaluation de la force utilisé chez des sujets DI et T21

1 répétition maximale (RMA)=> Incrémentation de 1,1 à 2,3kg pour le haut du corps, 2,3 à 4,5 kg pour le bas.

Test navette de 20m = validé pour enfants et adolescents DI avec ou T21 (Fernhall et al., 1998, 2000)

VO2 peak = .35 (laps completed)-.59 (BMI)-4.5(1 homme ; 2 femme) + 50.8 (Guerra et Pitetti, 2003)

Exercise testing and exercise prescription for special cases. James Skinner Ed Lippincott, 3e Edition 2004.

Activité physique, sport, de quoi parle-t-on ?

La définition de l’Activité Physique se base sur 3 éléments : des mouvements du corps produits par les muscles squelettiques, une dépense d’énergie qui varie de faible à élevé, une corrélation élevée avec la condition physique. (Caspersen, Powell et Christenson, 1985)
Pour le sport, Rejeski and Brawley (1988) parle d’une sous composante de l’exercice par lequel l’activité est régie par des règles, elle est structurée, basée sur la compétition, et entraîne une augmentation générale des mouvements moteurs caractérisés par des stratégies physiques, des habiletés spécifiques et la chance.

Qu'est ce que l’Exercice physique ?

L’exercice physique se définit comme tous les mouvements du corps produits par les muscles striés squelettiques qui entrainent une dépense d’énergie qui varie de faible à élevé. On trouve une corrélation positive et élevée avec la condition physique. Ce sont des mouvements du corps planifiés, structurés, et répétitifs qui visent le maintien ou l’augmentation de la condition physique. (Caspersen, Powell et Christenson, 1985)