Archives par mot-clé : BPCO

Une sélection et un bel aperçu de la recherche en activité physique francophone

L’Association des Chercheurs en Activités Physique et Sportives (ACAPS) tiendra son 26e congrès du 26-28 octobre à Nantes (France). Les organisateurs ont récemment mis en ligne les actes du congrès en accès libre. Pour les Enseignants APA, kinésiologues, professionnels de la prévention ne pouvant pas être présents à ce congrès, ces actes sont une source importante d’informations scientifiques francophones dans de nombreuses disciplines.

NantesLes actes totalisent 755 pages, l’article propose ainsi une sélection aux lecteurs, des études présentées les plus en lien avec l’activité physique, la santé, la prévention et l’activité physique adaptée. Cette sélection (et les catégorisations) est arbitraire, étant plus spécialiste de certains domaines et néophyte dans d’autres, mais voici le lien vers les actes au complet (ici).

Les articles présentés ci-dessous sont directement lisibles dans le PDF associé, vous y trouverez des résumés des études de 1 à 2 pages, les auteurs et leurs contacts si vous avez des questions. (En rouge mon TOP-3 personnel)

Age chronologique et âge subjectif (PDF)

  • E1- Au-delà de l’âge chronologique: Une approche psychosociale du fonctionnement physique – lors de l’avancée en âge
  • E2- « Se sentir plus jeune, marcher plus vite » : Étude des relations entre l’âge subjectif et l’évolution de la vitesse de marche lors de l’avancée en âge
  • E3- « Je pense à mon grand âge donc je suis susceptible de tomber » : L’influence des stéréotypes sur des ts3facteurs de risque de chute
  • E4- L’activité physique permet-elle aux seniors de se distancier du stéréotype traditionnel qu’on leur associe ?
  • E5- L’induction expérimentale d’une tendance au rajeunissement chez les personnes âgées dépend-elle du domaine physique vs. cognitif ?

Activité physique et Santé (PDF)

  • E1- Évolution de l’activité physique modérée et vigoureuse (MVPA) en situation réelle d’enseignement d’EPS au primaire: Déterminants individuels et environnementaux
  • E2- Contribution de l’automaticité à la condition physique des adolescents au-delà de l’activité physique auto-rapportée
  • E3- Étude des attitudes implicites dans le champ de l’activité physique : Propriétés de l’Implicit Association Test et du Single-Category Implicit Association Test
  • E4- Perception de l’activité physique chez les adolescents : l’étude HELENA

Éducation physique et sportive (PDF)

  • E1- Faut-il avoir expérimenté ce que l’on enseigne pour l’enseigner ? Quelques pistes pour placer la pratique physique et sportive au service de la professionnalisation des futurs enseignants d’EPS
  • E2- Identifier les prédicteurs psychologiques du temps d’enseignement et du climat motivationnel de l’EPS à l’école primaire
  • E3- Analyse de l’enseignement en EPS dans trois contextes aux modalités d’évaluation sommative différentes
  • E4- Procédures de guidages dans l’enseignement par situation complexe dans deux APSA contrastées (en collège en France)
  • E5- Programmation des APSA et pratiques extrascolaires des élèves d’un établissement d’excellence : l’EPS reproduit-elle la culture corporelle de l’élite lycéenne ?

Handicap (PDF)

  • E1- Pourquoi les Personnes Handicapées ne Trouvent pas de Travail ? Une Explication en Termes de Facteurs Psychosociaux
  • E2- Catégories sportives, athlètes handicapés et technologie
  • E3- Analyse sociologique de la souffrance à travers le vécu sportif des athlètes handicapés (étude sur l’équipe nationale Tunisienne)

Handisport (PDF)

  • E1- Effets de la modalité de déplacement en fauteuil roulant sur la performance et les réponses physiologiques au cours d’un test de terrain chez des handi-basketeurs
  • E2- Étude comparative de la performance, de l’indice d’endurance et de l’évolution de la lactatémie suite à des répétitions de sprint-navettes chez des basketteurs et des handi-basketteurs

Pathophysiologie – Biomécanique (PDF)

  • E1- Effets d’un entraînement en sprints sur les aptitudes aérobie et anaérobie de sujets obèses
  • E2- Effet d’un programme intermittent de haute intensité sur la perte de masse grasse abdominale chez des femmes ménopausées diabétiques de type 2
  • E3- Effets d’un programme communautaire de marche avec bâtons sur les capacités physiques des participants aînés : données préliminaires
  • E4- Adaptations cardio-respiratoires lors du test de step de 3 minutes à cadence fixe chez des patients BPCO
  • E5- La perte musculaire dans la Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive: Développement d’un modèle murin pour comprendre
  • E6- Quel type d’activités physiques est le plus efficace pour améliorer la fonction vasculaire des personnes obèses ?
  • E7- Place de l’exercice dans le traitement des conséquences cardio-métaboliques du syndrome d’apnée du sommeil
  • E8- Quelle place pour les spécialistes de la motricité dans la démarche de lutte contre les troubles musculo-squelettiques ? Application industrielle

Sommeil et Activité Physique (PDF)

  • E1- Caractéristiques de l’activité physique et du sommeil chez la jeune fille
  • Anorexique
  • E2- Effet du type d’exercice physique sur la vigilance et le sommeil
  • E3- Effet d’un programme de douze semaines d’activité physique sur le sommeil des étudiantes : le programme UNIVERSANTE

Vieillissement cognitif (PDF)

  • E1- Activité physique et processus cognitifs : aspects cérébraux et comportementaux
  • E2- La dédifferentiation des processus cognitifs et moteurs au cours du vieillissement : illustration à travers les effets de l’entraînement
  • E3- Le rôle de l’activité physique dans le déclin cognitif au cours du vieillissement : quels bénéfices ?

"Come as your are" pour ré-entrainer les patients BPCO – MPOC

Dans le livre « Autoportrait de l’auteur en coureur de fond » de Murakami, l’auteur qui narre son expérience de course à pied au quotidien, ses préparations de marathon, rappelle : « Je

Murakami
Murakami

préfère le rock, parce que la batterie est ce qui accompagne le mieux le rythme de la course. J’aime en particulier les Red Hot Chili Peppers, Gorillaz et aussi Beck ; également des groupes plus anciens, comme Creedence Clearwater Revival et les Beach Boys. »Les personnes qui pratiquent une activité physique répétitive comme la course à pied, le vélo ou musculation par exemple, utilisent très souvent de la musique durant leur pratique. Plusieurs études ont examiné le rôle de la musique, de ses fréquences… sur la diminution de sensations négatives lors de procédures médicales.

Une étude belge sous presse dans Respiratory Care2 explore un sujet méconnu : est-ce que la musique ambiante affecte l’intensité de l’effort perçu durant une séance de réentrainement à l’effort chez des sujets touchés par une Broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) (Maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) pour les lecteurs québécois). Les investigateurs évaluaient aussi l’anxiété (sous échelle du HADS), la dyspnée perçue (par EVA) et les paramètres cardiorespiratoires pré-, post-session.

43 participants ont réalisé dans un ordre aléatoire, une séance d’exercice physique avec ou sans musique d’ambiance. La séance se décomposait en 30 minutes d’intervalle training, 10min de rameur à intensité modérée et de renforcement musculaire. La musique atteignait 70 décibels et les morceaux choisis avaient un tempo similaire de 120 beats/min (voir la vidéo ci-dessous pour se rendre compte).

Résultats : L’intensité de l’effort perçu n’est pas modifiée par la musique ambiante. Uniquement l’anxiété était significativement diminuée à la fin de la séance « musicale ». Cependant, la diminution ne correspondait pas à une diminution dite clinique de 1.5 points.

Les résultats de cette étude originale ont besoin d’être confirmés mais cela peut faire réfléchir les cliniciens et chercheurs à l’impact des conditions environnementales sur des résultats qu’ils peuvent attribuer (uniquement) à l’activité physique.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=n3ajnj1-yC4]

  1. Murakami H. Autoportrait de l’auteur en coureur de fond. Paris: 10/18; 2011.
  2. Reychler G, Mottart F, Boland M, et al. Influence of ambient music on perceived exertion during a pulmonary rehabilitation session: a randomized crossover study. Respir Care. 2015;60(5):711-717. doi:10.4187/respcare.03671.

Activité physique, santé, handicap, éducation : la littérature scientifique francophone en mouvement

Récemment, le privilège d’analyser les résumés des interventions écrites et orales du Congrès National des Professionnels des Activités Physiques Adaptées (CNP-APA) m’a été donné. Je peux déjà annoncer que ceux-ci sont qualité et très variés en terme d’approches, de disciplines scientifiques et de publics visés. Un seul conseil, inscrivez-vous pour la seconde édition du CNP-APA !

© L'Internaute Magazine / Liv
© L’Internaute Magazine / Liv

Ces lectures, les précédents articles du blog, la démultiplication des archives ouvertes d’université et surtout l’intérêt croissant pour l’activité physique pour la santé décuple la quantité de textes francophones disponibles. J’ai donc fait tourner Zotero pour vous lister les textes francophones publiés durant les derniers 18 mois environ. Toutefois, l’exhaustivité n’est peut-être pas au rendez-vous, alors si vous connaissez des références qui ne sont pas dans bibliographie, laissez un commentaire.

  • Abitteboul, Y., Conort, C., Bouscaren, N., & Rivière, D. (2015). Importance du mal au dos comme frein à la pratique des activités physiques et sportives. Science & Sports, 30(1), 13‑18. http://doi.org/10.1016/j.scispo.2014.07.017
  • Armand-Gaberan, F., & Bouilloud, J. (2013). Quand les jeunes en redemandent: Rencontre entre jeunes d’itep et éducateurs en formation autour du vtt. Empan, 92(4), 63. http://doi.org/10.3917/empa.092.0063
  • Ben-Sadoun, G., Petit, P.-D., Colson, S. S., König, A., & Robert, P. (2015). Activité aérobie et environnement enrichi : perspectives pour le patient Alzheimer. Science & Sports, 30(1), 1‑12. http://doi.org/10.1016/j.scispo.2014.03.005
  • Bernard, P. (2014). Les systèmes d’orientation à l’activité physique au Royaume-Uni : efficacité et enseignements. Santé Publique, 26(4), 647‑654.
  • Bernard, P. (s. d.). Et si on prenait l’activité physique au sérieux en psychiatrie ? L’Encéphale. http://doi.org/10.1016/j.encep.2014.10.016
  • Besnier, A., Marqueste, T., & Comte, F. (2014). Activité physique durant la grossesse et ses répercussions sur le nouveau-né. La Revue Sage-Femme, 13(2), 49‑65. http://doi.org/10.1016/j.sagf.2013.12.001
  • Bouricha, R., Thoni, G., Raffard, L., Cohert, L., Saucourt, V., Tirode, V. (2015). Activité Physique Adaptée pour les malades chroniques en appartements de coordination thérapeutique. Santé Publique, 219-225
  • Brun, J.-F., Guiraudou, M., Romain, A.-J., Pollatz, M., Fédou, C., & Mercier, J. (s. d.). Le niveau d’oxydation maximale des lipides (LIPOXmax), un niveau d’exercice adapté par ses propriétés énergétiques et comportementales au « génotype économe » du syndrome métabolique : l’hypothèse du « healthy primitive lifestyle ». Science & Sports. http://doi.org/10.1016/j.scispo.2015.01.002
  • Calmet, M., Franchini, E., & Assude, T. (2014). Handicaps simulés et outils numériques : un exemple d’utilisation en judo. La nouvelle revue de l’adaptation et de la scolarisation, N° 66(2), 253‑268.
  • Carré, F. (2010). L’activité physique dans la prévention de la maladie coronaire. Annales de Cardiologie et d’Angéiologie, 59(6), 380‑384. http://doi.org/10.1016/j.ancard.2010.10.008
  • Cochez, C., Lootgieter, R., Peres, S., Rubenstrunk, A., Prudhomme, C., Carru, V., & Azar, R. (2014). Faisabilité et bénéfices de l’activité physique adaptée (APA) perdialytique chez les patients hémodialysés. Néphrologie & Thérapeutique, 10(5), 315‑316. http://doi.org/10.1016/j.nephro.2014.07.066
  • Costes, F., & Pison, C. (2014). Activité physique et nutrition dans la broncho-pneumopathie chronique obstructive. Nutrition Clinique et Métabolisme, 28(4), 336‑347. http://doi.org/10.1016/j.nupar.2014.10.004
  • Demets, J., Weissland, T., & Metron, D. (2014). Étude de faisabilité du pédalage unilatéral en réentraînement à l’effort chez le patient amputé de membre inférieur d’origine vasculaire : résultats préliminaires. Science & Motricité, (84), 35‑42. http://doi.org/10.1051/sm/2013075
  • Desport, J.-C., Jésus, P., Fayemendy, P., & Pouchard, L. (2014). Activité physique lors de la sclérose latérale amyotrophique. Nutrition Clinique et Métabolisme, 28(4), 321‑326. http://doi.org/10.1016/j.nupar.2014.09.001
  • Duclos, M., Oppert, J.-M., Vergès, B., Coliche, V., Gautier, J.-F., Guezennec, C.-Y., … Strauch, G. (2012). Activité physique et diabète de type 2: Référentiel de la Société francophone du diabète (SFD), 2011. Médecine des Maladies Métaboliques, 6(1), 80‑96. http://doi.org/10.1016/S1957-2557(12)70366-8
  • Dupuis, C., Filaire, M., & Filaire, E. (2015). Activité physique spontanée et qualité de vie des patients atteints d’un cancer du poumon, en attente d’une résection pulmonaire. Science & Sports, 30(1), 47‑50. http://doi.org/10.1016/j.scispo.2014.09.003
  • Durocher, T., Thuillier, B., & Guyader, B. (2014a). Impact d’un protocole en activités physiques adaptées chez des patients lombalgiques chroniques en restauration fonctionnelle du rachis. Science & Motricité, (84), 11‑17. http://doi.org/10.1051/sm/2013065
  • Durocher, T., Thuillier, B., & Guyader, B. (2014b). Impact d’un protocole en activités physiques adaptées chez des patients lombalgiques chroniques en restauration fonctionnelle du rachis. Science & Motricité, (84), 11‑17. http://doi.org/10.1051/sm/2013065
  • Ferez, S., Marin-Duval, E., Thomas, J., Héas, S., & Fougeyrollas, P. (2014). Continuer à s’engager dans des loisirs après avoir été infecté au VIH : entre quête de normalité et prescription sociale. Loisir et Société, 37(2), 205‑223. http://doi.org/10.1080/07053436.2014.936162
  • Filhol, G., Bernard, P., Quantin, X., Espian-Marcais, C., & Ninot, G. (s. d.). Activité physique durant la grossesse : point sur les recommandations internationales. Gynécologie Obstétrique & Fertilité. http://doi.org/10.1016/j.gyobfe.2014.09.014
  • Fuchs, A. (2014). Activités physiques adaptées et mucoviscidose. La « voix » des patients. Science & Motricité, (84), 111‑119. http://doi.org/10.1051/sm/2013076
  • Gérin, C., Guillemot, P., Bayat, M., André, A. M., Daniel, V., & Rochcongar, P. (s. d.). Enquête auprès des médecins généralistes sur leur expérience et leur avis en matière de prescription d’activité physique. Science & Sports. http://doi.org/10.1016/j.scispo.2013.12.006
  • Ginsbourger, T., & Terral, P. (2014). Dynamiques « d’humanisation » puis de « managérialisation » d’un projet d’activité physique sur un site de lutte contre le cancer. SociologieS.
  • Giroux, M. (2014). L’activité physique adaptée, enjeu et support de l’éducation thérapeutique du patient diabétique de type 2 précaire : élaboration d’un cycle éducatif d’activité physique adaptée « escalade », 145.
  • Kolko Labadens, A., Lasseur, C., Labat, T., Trolonge, S., & Chauveau, P. (2014). Activité physique chez les patients dialysés : comment et pourquoi l’évaluer et mettre en place un programme ? Néphrologie & Thérapeutique, 10(3), 151‑158. http://doi.org/10.1016/j.nephro.2013.12.004
  • Lacharité-Lemieux, M. (2014). Adhésion à l’exercice et amélioration de la santé métabolique chez les femmes ménopausées : comparaison entre l’entraînement en plein air et en salle. Consulté à l’adresse http://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/5457
  • Lecocq, G., & Dervaux, S. (2014). De la résistance à la résilience : lorsque 2 types d’A.P.A. se mettent au service d’une personne vulnérable. Science & Motricité, (84), 89‑97. http://doi.org/10.1051/sm/2013079
  • Le Galudec, M., Contant, A.-C., Stephan, F., Feray, A., Le Floch-Bergot, A.-L., Alzas, N., … Guerrero, F. (2014). Impact d’un programme d’activité physique sur la symptomatologie schizophrénique : résultats d’une expérience menée au CHRU de Brest. European Psychiatry, 29(8, Supplement), 646. http://doi.org/10.1016/j.eurpsy.2014.09.011
  • Lemercier, L., Bernard, P., Delmotte, J., Vincent, L., Cartron, G., & Ninot, G. (2015). Bénéfices des activités physiques adaptées au cours de l’allogreffe de cellules souches hématopoïétiques : étude de faisabilité. Oncologie, 17(1-2), 47‑56. http://doi.org/10.1007/s10269-015-2486-3
  • Leti, T., Guinot, M., Favre-Juvin, A., & Bricout, V.-A. (2014). Dysautonomie des sujets porteurs d’une trisomie 21 : apports de la variabilité de la fréquence cardiaque et du bilan hormonal. Science & Motricité, (84), 71‑79. http://doi.org/10.1051/sm/2013080
  • Moscone, A.-L., Leconte, P., & Le Scanff, C. (2014). L’anorexie et l’activité physique, une relation ambiguë. Science & Motricité, (84), 51‑59. http://doi.org/10.1051/sm/2013084
  • Mosson, M., Peter, L., & Montel, S. (2014). Impact du niveau d’activité physique sur l’alexithymie et le coping dans une population de plus de 40ans atteinte de sclérose en plaques : une étude pilote. Revue Neurologique, 170(1), 19‑25. http://doi.org/10.1016/j.neurol.2013.04.009
  • Paumard, C. (2014). Les bénéfices de l’activité physique dans les pathologies chroniques. NPG Neurologie – Psychiatrie – Gériatrie, 14(82), 201‑208. http://doi.org/10.1016/j.npg.2013.12.005
  • Pillard, F. (2014a). Bénéfices de l’activité physique chez le patient atteint de BPCO. Revue des Maladies Respiratoires Actualités, 6(3), 230‑232. http://doi.org/10.1016/S1877-1203(14)70560-9
  • Pillard, F. (2014b). Évaluer l’activité physique des patients atteints de BPCO. Revue des Maladies Respiratoires Actualités, 6(3), 233‑234. http://doi.org/10.1016/S1877-1203(14)70561-0
  • Pillard, F. (2014c). Faciliter et stimuler l’activité physique des patients atteints de BPCO : quels moyens, quels résultats ? Revue des Maladies Respiratoires Actualités, 6(3), 235‑237. http://doi.org/10.1016/S1877-1203(14)70562-2
  • Pollatz, M., Guiraudou, M., Romain, A.-J., Fédou, C., Brun, J.-F., & Mercier, J. (2014). Les effets d’un réentraînement de 45 minutes au LIPOXmax sur le comportement alimentaire de patients obèses sont analogues le matin et l’après-midi. Science & Sports, 29(2), 57‑61. http://doi.org/10.1016/j.scispo.2013.12.002
  • Rivas-Branger, J., Chinalska-Chomat, R., Obeid, D., & Ricour, C. (2014). Handicap mental chez l’enfant et risque d’obésité : le rôle clé de l’activité physique (AP) adaptée. Science & Sports, 29, Supplement, S8. http://doi.org/10.1016/j.scispo.2014.08.008
  • Rolland, M. (2015). L’observance de la prescription d’activité physique en médecine générale : étude descriptive prospective chez des patients porteurs de facteurs de risque cardiovasculaires, 101.
  • Romain, A. J., & Bernard, P. (2015). L’amélioration de la santé cardiovasculaire par l’exercice physique, chez les individus atteints de schizophrénie, passe aussi par la psychologie de la santé. Obésité, 10(1), 63‑65. http://doi.org/10.1007/s11690-014-0463-4
  • Tant, M. (2014, janvier 20). Inclusion en Education Physique et Sportive des élèves en situation de handicap. Mise en évidence d’un système inclusif en trois stades distincts chez les enseignants d’EPS français (phdthesis). Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambresis. Consulté à l’adresse https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00998934/document
  • Thibault, R., Meyer, P., & Cano, N. (2014). Activité physique, nutrition, et insuffisance cardiaque chronique. Nutrition Clinique et Métabolisme, 28(4), 327‑335. http://doi.org/10.1016/j.nupar.2014.10.005
  • Thomas, J., Duval, E., Perera, É., & Ferez, S. (2014). La perception de l’activité physique comme mode de prise de charge du VIH : effets de la visibilité du corps sur les stratégies de gestion d’une « maladie chronique ». Science & Motricité, (84), 99‑110. http://doi.org/10.1051/sm/2013081
  • Villaron, C., Marqueste, T., Eisinger, F., Cappiello, M.-A., Therme, P., & Cury, F. (2015). Activité physique et cancer du sein métastatique : qualité de vie, fatigue et estime de soi — étude pilote. Oncologie, 17(1-2), 39‑46. http://doi.org/10.1007/s10269-014-2474-z

Les systèmes d’orientation à l’activité physique au Royaume-Uni : efficacité et enseignements.

Une revue de littérature francophone (accès libre) qui présente l’état des connaissances sur l’organisation de l’activité physique pour la santé au Royaume-Uni. J’ai rédigé cet article afin d’en présenter le contenu, l’évaluation, les intérêts/limites. Ce modèle est, à mon sens, faisable et adaptable en France (sous réserve de volonté politique).THIS IS ENGLAND

Voici quelques extraits, mais l’article est téléchargeable librement sur le site de la revue Santé Publique.

Introduction

L’activité physique (AP) dans l’organisation de la santé publique a une place croissante à tel point que l’AP est considérée comme une information importante à relever durant les consultations [1] … À ce titre, l’AP inclut l’exercice physique, les déplacements actifs et les pratiques sportives [2]… Au Royaume-Uni, dès les années 90, le Département de santé a sollicité l’association britannique des sciences du sport et de l’exercice afin d’élaborer des Systèmes d’orientation à l’AP (SOAP) (Exercise Referral Systems) à l’échelle nationale [19]. Ces SOAP ont pour objectif de développer des partenariats entre les milieux de santé et de l’AP. Leur construction est basée sur les principes de respect des individus visés et des professionnels, des aspects médico-légaux et s’établit en fonction de faits scientifiques et de bonnes pratiques.

Les objectifs de cette étude étaient d’évaluer l’efficacité des SOAP dans les domaines de la santé et médico-économique et d’identifier les facteurs associés à l’orientation, l’adhésion et la réussite des SOAP. Pour cela, un examen systématique des articles publiés a été réalisé.

Perspectives

Dans une perspective française de mise en place de SOAP pour lutter contre les effets délétères de l’inactivité physique, plusieurs enseignements pourraient être retenus des SOAP anglo-saxons. Dans l’organisation-même des SOAP, les points-clés transposables seraient : une organisation en amont à échelle nationale rassemblant les spécialistes de la santé, de l’AP et du droit ; une adéquation entre niveau de sévérité this-is-england-big-cropde l’état de santé des usagers et niveau de formation des professionnels de l’AP ; un faible coût pour l’usager et une démarche d’évaluation incluse dès la mise en place, basée sur les critères d’efficacité clinique, médico-économiques et sur l’identification des (non) répondants.

Bernard Paquito. « Les systèmes d’orientation à l’activité physique au Royaume-Uni : efficacité et enseignements », Santé Publique 5/ 2014 (Vol. 26), p. 647-654. www.cairn.info/revue-sante-publique-2014-5-page-647.htm.

Les perceptions de la maladie prédisent le bien être psychologique et la capacité à l'effort des sujets BPCO en fin de séjour de réhabilitation.

La BPCO demeure une maladie chronique occupant une place importante dans la santé publique. L’AP est reconnue comme ayant une place importante dans la diminution des symptômes et la prévention des troubles souvent associés comme la détresse psychologique. (Plusieurs articles du blog ont traités de ce sujet)

La réhabilitation des personnes BPCO est aujourd’hui bien organisée, mais la question du retour à domicile, de la dégradation des acquis (capacité à l’effort, qualité de vie…) reste un enjeu majeur pour ces patients.

artousUne étude a exploré si la perception de la maladie avant un séjour de réhabilitation prédit la condition physique et la qualité de vie en fin de séjour chez des sujets BPCO.

Les chercheurs ont évalué 96 sujets selon les critères suivants : VEMS, capacité à l’effort (test de marche de 6 minutes), anxiété et dépression (HADS), qualité de vie (SF-36) et perception de la maladie (Ilness Perception Questionnaire IPQ).

En fin de séjour, la qualité de vie n’est modifiée significativement alors que la capacité à l’effort, les symptômes anxio-dépressifs sont améliorés cliniquement.

Les régressions hiérarchiques montrent que la perceptions de la maladies à l’entrée prédisent la capacité à l’effort et le bien être psychologique (sous dimension du SF-36) en fin de séjour. Ces résultats sont obtenus après contrôles des caractéristiques socio-démographiques, psychologiques et de la sévérité de la maladie.

Cette étude suggère que les croyances envers une pathologie influencent les résultats d’une prise en charge de type réhabilitation. A ce titre, des efforts centrés sur les croyances non adaptatives devraient être fournis durant les séjours. Les psychologues et enseignants en APA ont un rôle primordial sur les croyances, particulièrement durant les séances de groupe et la pratique physique supervisée.

Article sur le même sujet (ici)

Zoecker et al. 2014. Illness perceptions predict exercise capacity and psychological well-being after pulmonary rehabilitation in COPD patients. Journal of Psychosomatic Research