Tag Archives: cancer

Activités Physiques Adaptées et thérapie cognitivo-comportementale, un duo gagnant ?

Ces dernières années quelques études sont apparues pour démontrer les 1er bénéfices du couplage des thérapies cognitivo-comportementales (ici) (TCC) avec l’AP. On retrouve des études sur des sujets touchés par des troubles cardiaques, en rémission de cancer ou touchés par des troubles anxieux généralisés.
Une étude dans la revue JAMA (Journal of the American Medical Association) a exploré les bénéfices de ce type de programme chez des vétérans de la guerre du golf. Un an après le programme une amélioration significative de la qualité de vie est retrouvée pour 18.4% du groupe TCC+AP contre 11.7% AP seul, 11.5% TCC seul (Donta et al., 2003).
Ces études n’obtiennent pas tous de résultats significatifs. En revanche, cet article souhaite mettre en lumière les possibilités qu’offre le travail d’un EAPA avec un psychologue travaillant à partir des TCC. Cette proposition dépasse le cadre la prise en charge en APA pour des sujets accueillis en psychiatrie (ici) ou touchés par des déficiences intellectuelles. L’ensemble des champs des APA pourraient profiter de ce type de projet.
Concrètement, cela pourrait se traduire par des séances d’autoscopie avec un psychologue, des outils communs EAPA psychologue, des dé-briefing de séances communs, un travail sur l’expression des émotions ou habiletés sociales durant les séances…

Aux EAPA d’être imaginatifs et aux psychologues d’êtres ouverts.

Donta, S. T., Clauw, D. J., Engel, C. C., Jr, Guarino, P., Peduzzi, P., Williams, D. A., Skinner, J. S., et al. (2003). Cognitive behavioral therapy and aerobic exercise for Gulf War veterans’ illnesses: a randomized controlled trial. JAMA: The Journal of the American Medical Association, 289(11), 1396-1404.
Gary, R. A., Dunbar, S. B., Higgins, M. K., Musselman, D. L., & Smith, A. L. (2010). Combined exercise and cognitive behavioral therapy improves outcomes in patients with heart failure. Journal of Psychosomatic Research, 69(2), 119-131. doi:10.1016/j.jpsychores.2010.01.013
May, A. M., Korstjens, I., van Weert, E., van den Borne, B., Hoekstra-Weebers, J. E. H. M., van der Schans, C. P., Mesters, I., et al. (2009). Long-term effects on cancer survivors’ quality of life of physical training versus physical training combined with cognitive-behavioral therapy: results from a randomized trial. Supportive Care in Cancer: Official Journal of the Multinational Association of Supportive Care in Cancer, 17(6), 653-663. doi:10.1007/s00520-008-0519-9
Merom, D., Phongsavan, P., Wagner, R., Chey, T., Marnane, C., Steel, Z., Silove, D., et al. (2008). Promoting walking as an adjunct intervention to group cognitive behavioral therapy for anxiety disorders–a pilot group randomized trial. Journal of Anxiety Disorders, 22(6), 959-968. doi:10.1016/j.janxdis.2007.09.010

Rembourser les séances d'activités physiques adaptées ?

Rembourser les APA auprès de malades qui n’y a pas déjà pensé ? Si cela pouvait exister ! Au 1er janvier 2006, le gouvernement australien a mis en place le remboursement de visites chez un “exercise physiologist”, pour les personnes ayant droit au “medicare” (équivalent à la sociale australienne). Il fournit des séances d’AP pour dans un cadre de prévention ou de la gestion de maladies chroniques (obésité, arthrose, démence, diabète, tension artérielle et même la dépression). Le patient doit avoir l’autorisation de son médecin généraliste, et à droit à 5 visites par an remboursée à auteur de 44 $.

Voilà une proposition alléchante pour les personnes malades, voilà un système de santé qui se risque au préventif plutôt qu’au

curatif. Bien sur, cette initiative a des limites, et je manque d’informations complémentaires mais cela valait la peine de la faire connaître.

Vous trouverez le document ici

Et pour ceux qui connaissent, cette démarche de remboursement faisait partie du “Plan

National de Prévention par les Activités Physiques ou Sportives” de JF Toussaint en 2008 , proposition 15. Encore un rapport resté sans suite comme le rapport Flageolet.

Une étude française de qualité dans le domaine des APA ! ! !

Une équipe de Nancy a réalisé un essai clinique randomisé cross over afin de tester l’effet d’un programme d’APA sur la qualité de vie liée à la santé (qolS) chez 31 enfants ou adolescents hospitalisés dans un service de cancérologie. Le programme APA testé est très varié, on retrouve des jeux sportifs collectifs, de la danse, de la boxe, du renforcement musculaire. Les résultats ne montrent pas d’effet de période mais par contre on retrouve une amélioration significative de qolS, du fonctionnement physique, de la douleur et la santé mentale. Le résultat majeur porte sur une augmentation significative de l’estime de soi chez les enfants mais aussi chez les parents.

Bien sur l’étude comporte quelques limites (justification du programme, mesure d’AP…), mais quel travail de titan, et quel meilleur outil de valorisation des APA dans le domaine de la santé ?! Bravo à eux !

Elodie Speyer et al., “Effect of adapted physical activity on health-related quality of life among hospitalized children and adolescents (the ACTIV’HOP randomized controlled trial): design and methods,” Contemporary Clinical Trials 31, n°. 2 (Mars 2010): 165-171.

Elodie Speyer et al., “Effect of adapted physical activity sessions in the hospital on health-related quality of life for children with cancer: A cross-over randomized trial,” Pediatric Blood & Cancer (Juillet 29, 2010)