Archives par mot-clé : Clermont Simard

Demain, les Activités Physiques Adaptées ou les « pousseux d’ballons »

Dresser un ressentit des ces heures autours de l’APA.

La première intervention de Clermont Simard fut trop courte, mais quelle richesse dans les propos et dans l’énergie. L’image de son chat pour aider l’assemblée à saisir la vision de la personne défendue dans le cadre des Activités Physiques Adaptées.

-Le rappel au besoin de pédagogie, au rôle éducatif qu’ont les Activités Physiques Adaptées.

-Faire comprendre aux autres professionnels que nous ne somme pas « des pousseux d’ballons ».

 Ensuite le Pr Rochegongard a fait une présentation claire et simple du point de vue de médecins généralistes sur la prescription de l’activité physique rappelant qu’un des déterminants les plus forts de la prescription était le niveau de pratique personnel du médecin lui-même.

 L’après midi, les visiteurs du premier salon APA ont pris une claque. Ce salon rassemblait des associations, entreprises portées par des enseignants APA, des fédérations, des associations de patients, des vendeurs de matériel spécialisé et surtout l’après midi était parsemé de mini-conférence très instructives. On y croisait des étudiants de L2 APA, des professionnels APA, des chercheurs… et même un membre du blog GERAR !

Pour finir, une remise de diplôme digne de ce nom par le Pr Bilard et Jean Marc Barbin. Ecouter la perception des APA ou de leur formation de la part des ex-étudiants fut très enrichissante.

 La conférence de Clermont Simard du lendemain fut cette fois-ci longue, et c’est tant mieux!  J’espère que les enregistrements seront accessibles au plus grand nombre. En quelques mots : « le besoin d’introspection personnelle », « la conscience que notre ignorance grandit avec la somation de nos savoirs », « les APA se vivent en mouvement », une présentation du premier congrès de l’IFAPA : l’APA, la clé de la réadaptation. Pour résumer, Simard venait avec l’envie de mettre un « coup de pied au cul » aux étudiants, professionnels et formateurs de l’APA.

 Le débat qui a suivi fut, à mon sens, assez peu enrichissant et la présence d’un membre de l’AFAPA manquait.

 Que retenir ?

La France développe un modèle des Activités Physiques Adaptées. Le travail de fourmi des formateurs, professionnels, chercheurs paie, mais beaucoup reste à faire pour faire (re)connaître les bienfaits des Activités Physiques Adaptées. La mobilisation de tous reste l’enjeu de demain.

 Pour conclure, cette phrase m’est venue, une fois digéré ces jours denses en échanges et émotions : « Il faut imaginer Sysyphe heureux » A. Camus

 Remerciements à ces étudiants, professionnels que l’on croise et qui ont la flamme. Ci-dessous quelques photos (dont plusieurs de Renaud Bertrand).

"Le 11 avril ? Je ne peux pas, je suis pris, j'ai la JAPA de Montpellier"

La 11e Journée des Activités Physiques Adaptées (11 avril à Montpellier) est en route.  Les étudiants des master Réhabilitation par les Activités Physiques Adaptées (RAPA) et Gestion de la Santé par les Activités Physiques  pour les Personnes Agées (GESAPPA) travaillent dans l’ombre depuis plusieurs mois afin de proposer une journée qui s’annonce d’une rare qualité. Si par moment, le manque d’actions concrètes des professionnels ou étudiants APA me désespère, il en est tout autrement quand je lis la première lettre d’information au sujet de cette 11e JAPA.

Le thème de cette journée, « Handicap, maladie chronique et vieillissement :  de la prescription Simardmédicale aux conditions d’accès à la pratique d’Activités Physiques Adaptées » répond à un réel enjeu de santé publique. Cette journée s’inscrit dans le lignage de la JAPA proposée par les étudiants de Grenoble.

Les objectifs de cette journée sont ambitieux (et c’est tant mieux):

1- Participer à la  promotion  des formations universitaires STAPS-APA-S sur un plan national et régional.
2- Favoriser la  rencontre  et les  échanges  entre étudiants, universitaires, professionnels, institutionnels, et associations d’usagers.
3- Débattre  de l’intérêt d’une prescription d’activité physique (adaptée) dans le parcours de soins (clinique) de la personne malade chronique, handicapée ou vieillissante.
4- Identifier, situer, et fédérer  les universitaires, les professionnels, les associations d’usagers, et les acteurs politiques autour du réseau régional « Sport-Santé-bien-être ».

Simard Clermont Pour cette journée, un invité de marque sera présent, le Pr Clermont Simard, pionnier des APA, fondateur de l’International Federation for Adapted  Physical Activity (IFAPA, 1976) (déjà évoqué sur ce blog ici et ). Auteur d’un livre référence dans le domaine des APA. Ce sera  l’occasion de pouvoir écouter deux conférences le jour même et le lendemain.

Et puis comme cela ne suffit pas, la 11e JAPA sera aussi l’occasion d’organiser le 1er salon APA qui regroupera  des initiatives  régionales et nationales dans le domaine des  APA et sera rythmé par l’organisation d’ateliers pédagogiques (réalisés par les étudiants de M2),  d’ateliers  métiers (réalisés par des professionnels en APA) et de mini-conférences.

Étant enseignant au sein de l’Université de Montpellier, je manque certainement d’analyse critique sur le projet mais en tout cas, je ne peux qu’encourager ce type de journée et d’initiative constructive.Étudiants, professionnels du domaine de l’Activité Physique Adapté, du Sport Santé, du milieu fédéral, cette journée s’annonce riche d’enseignement et de partage alors à pied, à cheval, en voiture, VENEZ ! ! !

Pour les informations pratiques sur la journée cliquez . N’hésitez pas à faire connaître cette initiative via facebook.

Une rentrée sur Activités Physiques Adpatées etc… et les presque Jeux Olympiques

L’heure approche où la plupart reprennent leur activité. L’été propice aux réflexions, aux lectures, aux découvertes prend fin. Cet été « olympique » et ce début d’automne « paralympique » qui résonne faussement. Ces jeux où l’on encense la compétition, le dépassement de soi, modèle qui a tendance servir de soubassement pour décrire et lire les jeux paralympiques. Un agacement certain est naît lorsque de plus en plus de média souligne ces jeux comme une chance données aux blessés de guerre pour faire valoir le dépassement de soi malgré leurs attributs perdus. (on oublie les vétérans et leur stress post-traumatique, voir un précédent article du blog).

A défaut des jeux olympiques ou paralympiques, je vous invite à découvrir les presque jeux olympiques.

 On revient ici, à l’origine même des APA, les mutilés de guerre. A croire, que les leçons, les livres majeurs, les études socio-historiques, psychologiques sont gommées à coup de feux d’artifices, de photos en contre-plongée et de fauteuils aérodynamiques. La lecture récente du livre Activité Physique Adapté dirigé par Clermont Simard et Fernand Caron aux Editions Gaëtan Morin a fait échos aux principes initiaux de l’APA (au singulier) qui étaient développés initialement. Le schéma issu de livre les illustre assez bien. Je reviendrais dans les prochains articles sur ce livre.

Les futurs articles:

En termes de recherche, la publication reste florissante durant l’été. Le hasard d’internet m’a amené à trouver quelques articles francophones pertinents. J’y ajouterai une présentation de travaux sur la place de l’APA dans le sevrage tabagique. Je porte une attention grandissante sur le point de vue d’autres professionnels de la santé ou de l’éducation sur l’activité physique.

Si parmi les lecteurs, certains souhaitent proposer des sujets d’articles, n’hésitez pas.

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=vxBmXpKwn5Q]

Définition de l'Activité Physique Adaptée selon l'IFAPA

Après quelques recherches, j’ai trouvé la définition de l’APA (au singulier) de l’IFAPA (International Federation of Adapted Physical Activity) (lien ici)

“L’APA est définie comme un corps de connaissance pluridisciplinaire dirigé vers l’identification des différences individuelles en activité physique. C’est un service délivré par un professionnel qui a suivi un cursus universitaire sur les déficiences et différences individuelles, l’accès à un style de vie actif, l’innovation et la coopération dans des programmes ou institutions spécialisées. L’APA inclut l’éducation physique, le sport, les loisirs, la danse, la nutrition, la médecine et la réhabilitation” (IFAPA, 2004)

Hutzler et Sherrill, “Defining adapted physical activity: international perspectives,” Adapted Physical Activity Quarterly: APAQ 24, no. 1 (Janvier 2007): 1-20.
Ci dessous quelques vidéos anglophones
[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=fyE1Os0KvWw&feature=related]
[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=PB9eCkh4Ryk&feature=related]
[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=R5hTa3X4u1A]