Archives par mot-clé : préscrire

Le podomètre : se motiver pour bouger.

Le podomètre est un outil simple et léger qui mesure le nombre de pas effectués sur une journée ou plus. C’est un outil de mesure critiquable en terme de quantification de l’activité physique (AP). En revanche, il s’avère efficace pour aider les personnes à changer leurs habitudes en AP. Une revue systématique (revue de littérature qui recense la totalité des articles scientifiques disponibles et qui testent l’efficacité d’un traitement ou une hypothèse commune à travers un des analyses statistiques communes à toutes les études) de Bravata 2007 déclare cet outil comme efficace. L’augmentation moyenne sur l’ensemble des études est de 2491 pas par jour. Cette revue rassemble des travaux avec des adultes diabétiques, BPCO, cardiaques, obèses. Le fait de distribuer cet outil et de fixer des objectifs à ces personnes entraine une augmentation de 26,9% des pas quotidiens.

Comment expliquer ces résultats ? L’effet feedback ! Fixation d’objectifs personnalisés ! Vicariance, efficacité perçue ! On y reviendra dans des prochains articles.

La recommandation en terme de nombre de pas est de 10000 par jour. Mais plusieurs études soulignent l’intérêt de monter au de là des 11000 pour avoir un réel impact sur la santé physique et mentale ou de réaliser 3000 pas en 30 minutes par jour, 5 jours par semaine Marshall (2009).

A titre d’exemple : 10000 à 11700 pour les adolescents en surpoids (Adams 2009) et 11000 à 12000 pour les adultes en surpoids (Tudor-Locke et al 2008)

Cette petite machine a l’avantage d’être abordable, 1er prix vers 6-8 euros.

Adams et al., “Translating Physical Activity Recommendations for Overweight Adolescents to Steps Per Day,” American journal of preventive medicine 37, n°. 2 (Août 2009): 137-140.

Bravata et al., “Using pedometers to increase physical activity and improve health: a systematic review,” JAMA: The Journal of the American Medical Association 298, n°. 19 (Novembre 21, 2007): 2296-2304.

Marshall et al., “Translating physical activity recommendations into a pedometer-based step goal: 3000 steps in 30 minutes,” American Journal of Preventive Medicine 36, n°. 5 (Mai 2009): 410-415.

Tudor-Locke et al., “BMI-referenced cut points for pedometer-determined steps per day in adults,” Journal of Physical Activity & Health 5 Suppl 1 (2008): S126-139.

APA et dépression: comment ?

Il est aujourd’hui clairement établit que l’activité physique a des effets thérapeutiques sur les symptômes de dépression clinique et sub-clinique (Mead et al 2008, revue Cochrane). (Malgré cela, l’emploi d’Enseignants APA a ces fins est quasi inexistante)

Cet article porte sur une étude originale de Dunn et al., en 2005 qui teste l’efficacité et le « dose – réponse » de l’AP de type aérobie chez des sujets dépressifs moyens. En d’autre termes, l’AP est elle efficace pour réduire les symptômes dépressifs mais surtout à partir de combien de fois par semaine et pour quelle intensité de pratique ?

5 groupes de 17 personnes dépressives qui suivent un programme durant 12 semaines

1) faible intensité (FI) (7 kcal/kg/week) + 3/sem

2) FI + 5/sem

3) moyenne intensité (MI)(17.5 kcal/kg/week) + 3/sem

4) MI+ 5/sem

5) groupe contrôle (GP)

Lorsqu’on évalue ces sujets à la fin du programme, seulement les 2 groupes MI ont diminué significativement leur niveau de dépression par rapport au GP. De plus, on ne retrouve pas de d’effet de la fréquence de pratique sur le niveau de dépression. Une intensité trop faible est comparable  l’effet placebo.

Conclusions : Il est important de proposer de l’AP sous forme aérobie d’intensité moyenne (marche rapide par exemple) à des sujets touchés par des troubles dépressifs et une fréquence de 3 fois / semaine suffit pour avoir des résultats au bout de 12 semaines.

Andrea L Dunn et al., “Exercise treatment for depression: efficacy and dose response,” American Journal of Preventive Medicine 28, no. 1 (Janvier 2005): 1-8.